Le marché du véhicule d’occasion démarre bien l’année 2019

Publié le par

Le marché du véhicule d’occasion a repris des couleurs au mois de janvier avec une hausse de 2,1 % des immatriculations par rapport à la même période en 2018.

Le marché du véhicule d'occasion démarre bien l'année 2019

D’après les données fournies par AutoScout24, l’année 2019 commence sur une note positive. Avec 444 845 immatriculations de véhicules d’occasion en janvier, le marché a progressé de 2,1 % par rapport à 2018 (435 639 immatriculations). Cela représente 9 206 unités de plus par rapport à la même période en 2018.

« La demande pour les jeunes occasions ne se dément pas. Le segment des véhicules âgés de moins de 5 ans est en forte hausse depuis plusieurs mois à des taux entre 15 et 20 %, analyse Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France. Ce segment correspond à la nouvelle demande des Français pour des véhicules essence et entraîne le marché vers le haut. L’offre et la demande se rééquilibrent et permettent au marché de progresser de façon cohérente. Ce phénomène devrait continuer à soutenir le marché de l’occasion en 2019 avec l’arrivée en concession des jeunes occasions venant des locations longues durées. »

Effet prime à la casse et incertitude sur l’avenir du diesel

Malmené sur l’ensemble de l’année 2018, le marché VO français poursuit néanmoins sa restructuration à travers notamment la progression des véhicules récents dans les ventes et des motorisations essence. Le volume de jeunes occasions (moins de 5 ans) a fait un bond de 13,5 % en janvier. Les motorisations électriques ont, elles, augmenté de 113,01 % mais avec un volume encore non représentatif bien sûr. Les véhicules diesel représentent encore 6 occasions sur 10. La tendance enregistrée ces derniers mois se confirme en janvier. En revanche, les occasions les plus âgées ont perdu du terrain. Les voitures de plus de 16 ans ont baissé de 8, 7 % et ne représentent plus que moins d’un sixième du marché.

Dacia (+ 24 %), Toyota (+ 15 %) et Skoda (+ 13 %) ont enregistré les plus fortes progressions. Les marques françaises ont connu des fortunes diverses : Peugeot a progressé 2 %, alors que dans le même temps Renault a baissé de 2,8 %. la marque Citroën est restée stable à - 0,4 %. Du côté des marques allemandes, les plus belles progressions sont à mettre à l’actif de BMW (+ 7,1 %) et Mercedes-Benz (+ 5,6 %). Audi et Volkswagen ont enregistré également de bons résultats avec respectivement des bonds de 4,1 % et de 3,6 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos