Le marché du véhicule d’occasion fait le pont en mai 2014 (-3%).

Publié le par

Après quatre mois de croissance ininterrompue les immatriculations VO reculent en mai 2014.

Le marché du véhicule d'occasion fait le pont en mai 2014 (-3%).

Après un premier quadrimestre 2014 marqué par une évolution de +1,7% des immatriculations de véhicules d’occasion, le marché enregistre un coup d’arrêt au mois de mai avec un recul de -3%. Pour expliquer cette faiblesse du VO pendant cette période, chacun aura remarqué lui-même l’importance des ponts successifs cette année. Un recul que l’on retrouve également au niveau du VN ce mois-ci. On peut parier que ce n’est pas le secteur automobile qui est particulièrement touché en mai 2014 mais l’ensemble de l’activité économique dans l’Hexagone. Au cumul, sur les cinq premiers mois de l’année, le VO affiche un solde positif à +0,80% pour un total de 2 242 306 véhicules vendus.

En mai, on enregistre ainsi un total de 423 601 véhicules d’occasion immatriculés dont 237 577 (-3,1%) pour les marques françaises et 186 024 (-2,90%) chez les étrangères ce qui donne respectivement une répartition en terme de pénétration de 56,09% contre 43,91%.

Dans le détail des marques, Renault enregistre le plus fort recul chez les françaises à -4,30% tandis que Peugeot (-2,90%) et Citroën (-1,30%) suivent cette même tendance à la baisse.

De leur côté, comme on l’a vu précédemment, les marques étrangères s’en sortent un peu mieux. Seules les marques Hyundai (+1,5%), Kia (+2,4%), Mini (+13,1%) et Nissan (+3%) enregistrent une progression positive ce mois-ci mais n’ont pas une pénétration importante par rapport aux autres. Dacia également qui ne représente que 1,1% du marché progresse comme chaque mois à hauteur de 28,5%. Pour les autres, la baisse est générale. On retiendra notamment Alfa Romeo (-5,6%), Audi (-4,4%), BMW (-4%), Fiat (-2,2%), Ford (-8,8%), Mercedes (-3,1%), Opel (-5,2%), Seat (-6,1%), Suzuki (-3,6%), Toyota (-1%), ou encore Volkswagen (-3,4%).

Les plus de cinq ans progressent de plus d’un point

Autre fait notable sur ce mois de mai, les véhicules de moins d’un an d’âge reculent fortement à hauteur de 7,34% du marché total contre 8,12% le mois dernier. La part des véhicules âgés de 1 à 5 fléchit également de 26,73% à 23,9% tandis que le cœur du marché VO des plus de cinq ans progresse encore un peu plus à 66,52% contre 65,15% en avril.

Sur cette même période de mai, les véhicules utilitaires d’occasion est relativement stable à +0,2% pour un total de 61 218 immatriculations. A noter que les marques françaises de VUL reculent de 1,7% dont -3,6% pour Citroën, -2, 5% pour Peugeot et un marché étal pour Renault. Fiat porte à elle seule progression du marché avec une progression de +11% ce mois-ci.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos