Le marché du véhicule d’occasion a reculé de 6,7 % en avril

Publié le par

Les mois se suivent mais ne se ressemblent pas. Les ventes de véhicules d’occasion ont reculé de 6,7 % au mois d’avril.

Le marché du véhicule d'occasion a reculé de 6,7 % en avril

À l’instar du marché des véhicules neufs, les immatriculations des véhicules d’occasion font du yoyo depuis le début de l’année 2017. Après une baisse de - 3,3 % en février, puis une hausse en mars de + 4,5 %, le marché a enregistré une nouvelle baisse au mois d’avril. Ce repli est de l’ordre de - 6,7 % en données brutes par rapport à la même période en 2016. Les deux jours ouvrés en moins ont pesé dans les volumes. Au cumul, sur les quatre premiers mois de l’année, le marché du véhicule d’occasion se maintient tout juste dans l’Hexagone avec une hausse de + 0,4 %.

Le repli des marques françaises (- 7,7 %) est supérieur celui du marché. Aucune marque n’est parvenue à tirer son épingle du jeu. Citroën (- 5,2 %), DS (- 1,5 %), Peugeot (- 6,7 %) et Renault (- 10,2 %) ont cumulé un volume de 252 551 unités immatriculées. En avril, la part de marché des marques tricolores était de 54,29 % contre 54,89 % en 2016 à la même époque.

Baisse des ventes VO des professionnels

Les véhicules d’occasion de moins d’un an ont perdu du terrain par rapport au mois dernier avec une pénétration de 9,03 % contre 9,6 % en mars 2017. Rappelons que les véhicules d’occasion très récents sont en grande partie commercialisés par les professionnels alors que les ventes de VO âgés de plus de cinq ans sont concentrées entre les mains des particuliers. La part de marché des véhicules âgés de 1 à 5 ans était de 23,92 % et de 67,05 % pour la tranche d’âge des plus de 5 ans.

Baisse des marques étrangères en avril

Du côté des marques étrangères, 212 610 unités ont été immatriculées (- 5,5 %), soit une pénétration de 45,71 %. Les marques Alfa Romeo (- 7,3 %), Audi (- 3 %), BMW (- 8 %), Dacia (- 0,1 %), Fiat (- 4,9 %), Ford (- 8,7 %), Kia (- 2 %), Mercedes (- 3,8 %), Mini (- 3,4 %), Nissan (- 9,9 %), Opel (- 9,5 %), Seat (- 4,5 %), Suzuki (- 2,6 %), Volkswagen (- 5,7 %) et Volvo (- 8,4 %) étaient en repli au mois d’avril. Hyundai (+ 6,1 %) et Toyota (+ 3,3 %) ont en revanche tiré leur épingle du jeu.

Le VUL d’occasion également à la peine

Sur cette même période, les immatriculations de véhicules utilitaires d’occasion ont enregistré une baisse de - 8,1 % pour un total de 66 976 unités immatriculées. Les marques françaises et étrangères ont respectivement reculé de - 10,3 % et de - 3,9 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos