Le marché du véhicule électrique se porte bien

Publié le par

Plus de 5 400 véhicules légers électriques ont été immatriculés au mois de mars, soit une hausse de 13 % par rapport à la même période en 2018.

Le marché du véhicule électrique se porte bien

D’après les chiffres fournis par l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), plus de 5 400 véhicules légers électriques ont été immatriculés en mars. Au premier trimestre 2019, le marché du véhicule particulier électrique progresse de 44 %. Même si le marché du véhicule continue de battre des records de progression chaque mois, les volumes restent encore bien faibles.

En effet, 4 614 voitures particulières et 798 utilitaires électriques ont été immatriculés en mars, soit un total de 5 412 véhicules légers. Un chiffre en progression de 13 % par rapport à la même période en 2018. Le marché du véhicule hybride rechargeable s’accroît de 28 % avec 1 514 immatriculations enregistrées.

« Sur le premier trimestre 2019, les immatriculations de voitures particulières électriques ont augmenté de 44 % avec 10 500 livraisons effectuées dont plus de 4 600 rien qu’en mars, un niveau inégalé, explique Cécile Goubet, secrétaire générale de l’Avere-France. Surtout, près de 40 % des véhicules immatriculés en mars concernent de nouveaux modèles. Cela confirme la nécessité d’élargir la gamme de véhicules pour permettre au plus grand nombre de passer à la mobilité électrique ».

La Zoe reste en tête mais les écarts se réduisent

Bien qu’elle reste la voiture électrique la plus immatriculée en France (1 536 unités, - 32 % par rapport à mars 2018), la Renault Zoe ne représente en mars qu’un tiers des immatriculations contre plus de la moitié l’an passé. Après une longue attente, les Tesla Model 3 arrivent sur les routes françaises. Avec 1 153 immatriculations, la berline se maintient à la seconde place des meilleures ventes pour le deuxième mois consécutif.
Suivent la Nissan Leaf en troisième position avec 455 immatriculations (- 37 % par rapport à mars 2018, date de sortie de la deuxième version du modèle), le Kia Niro (299 immatriculations) et la BMW i3 (207 unités, + 36 %). Conformément à la décision du constructeur, les livraisons de la BMW i3 dotées d’un prolongateur d’autonomie sont de plus en plus faibles avec seulement 8 unités immatriculées (- 95 %).

VUL électriques : + 6 % en mars

798 véhicules utilitaires électriques ont été immatriculés en mars 2019 contre 756 unités à la même période en 2018, soit une hausse de 6 %. Le Renault Kangoo ZE reste leader du segment avec 361 immatriculations en dépit d’une baisse de 2 %. Le dynamisme du segment est principalement lié aux ventes des autres modèles tels que la Renault Zoe (110 unités, + 16 %) et le Goupil G4 (79, + 72 %).
Au total sur le premier trimestre 2019, 1 977 véhicules utilitaires électriques ont été enregistrés contre 1 957 en 2018 (+ 1 %). Le Top 3 des immatriculations se compose comme suit : le Renault Kangoo ZE (940 unités), la Renault ZOE (292 unités) et le Goupil G4 (160 unités).

Véhicules hybrides rechargeables : + 28 % en mars

Les livraisons de véhicules hybrides rechargeables (1 514 immatriculations) ont progressé de 28 % en mars par rapport à la même période en 2018. Land Rover place son Range Rover rechargeable en tête du classement avec 268 immatriculations. Arrivent ensuite le Mitsubishi Outlander (258 unités, + 211 %), le Volvo XC60 (223 immatriculations, + 119 %), la Mini Countryman (177 unités, + 160 %) et le Volvo XC90 (137 unités, + 30 %). Au total, sur le premier trimestre 2019, le segment du véhicule hybride rechargeable progresse de 20 % et compte 3 906 unités immatriculées contre 3 267 en 2018. Le Volvo XC60 (721 unités), le Mitsubishi Outlander (683 unités) et le Land Rover Range Rover (600 unités) sont les modèles les plus immatriculés sur la période.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos