Le marché français des véhicules neufs en légère hausse en octobre

Publié le par

Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le marché hexagonal des véhicules neufs a enregistré une croissance modérée en octobre.

Le marché français des véhicules neufs en légère hausse en octobre

196 137, c’est le volume de véhicules légers neufs vendus en octobre en France, soit une hausse de 0,7 % en données brutes et de 5,3 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à octobre 2014. Dans le détail, 161 030 VP ont été immatriculés, soit une hausse de 0,6 % en données brutes et 5,1 % à nombre de jours ouvrables comparable et 35 107 VUL ont été écoulés, soit une progression de 1,4 % en données brutes, 6 % à nombre de jours ouvrables comparable.

Cette faible progression de 0,7 % du marché des VL est à attribuer principalement aux groupes étrangers, avec quelques belles progressions à souligner. C’est notamment le cas de Mercedes avec une hausse des ventes de 15,4 % à 5 906 unités, ou encore de BMW à + 17 % et 5 671 VL vendus. À noter également les hausses enregistrées par Hyundai (+ 6,1 % à 4 801 unités) et par Toyota (+ 7 % et 6 706 unités). Au global, en octobre, les groupes étrangers se sont octroyés 43,6 % de part de marché VL.

Des résultats décevants pour les groupes français

Les groupes français sont en revanche à la peine pour ce mois d’octobre, avec des volumes de ventes en baisse de 1,7 %. Les immatriculations de PSA ont diminué de 3,2 % avec 62 190 VL commercialisés. Chacune des marques du groupe a subi un recul à commencer par Citroën (- 7,4 %), mais aussi DS (- 1,5 %) et, dans une moindre mesure, Peugeot (- 0,1 %).

Chez Renault, la tendance est à la stabilité avec 50 203 VL immatriculés : la marque du même nom compense les mauvais résultats de Dacia (- 6,7 %). Au global, les groupes français s’attribuent 56,34 % de part de marché VL.

La tendance est davantage encourageante sur les dix premiers mois de l’année, puisque PSA affiche sur cette période une hausse de ses volumes de 2 % avec 567 077 VL écoulés, un résultat dû notamment par les bonnes performances de Peugeot (+ 6 %). Chez Renault, la hausse atteint 2,4 % à 493 954 unités avec une progression pour la marque au losange (+ 4,3 %), qui compense les résultats plus mitigés de Dacia (+ 6 %).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos