Le marché français des voitures particulières encore à l’arrêt en février 2020

Publié le par

crédits : Auto Infos
crédits : Auto Infos

Comme on s’y attendait, le marché français des voitures particulières est encore à l’arrêt en février 2020, par rapport à la même période l’an passé, comme en attestent les statistiques fournies par le CCFA et AAA Data. Avec un recul de 2,70% en février, après une baisse de 13,4% en janvier dernier, le marché français est victime de la mise en place des nouvelles grilles de malus très drastiques.

Les pouvoirs publics souhaitaient une réduction de la dynamique de croissance des véhicules thermiques en France afin de protéger l’environnement : l’objectif est réussi. Reste à savoir si les véhicules électrifiés combleront cette baisse, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui. En effet, au cumul des deux premiers mois 2020, le marché français accuse une baisse de 7,79% pour un total de 302 014 véhicules immatriculés. Tandis que s’ouvre au 1er mars la nouvelle homologation WLTP et le certificat électronique eCoc qui mesure le rejet de CO2 de chaque véhicule de manière individuelle, la nouvelle grille de malus s’apparente à un grand saut dans le vide pour le marché français car personne ne peut prévoir les conséquences de ces changements tant au niveau de la clientèle des particuliers que le B2B.

Les marques françaises : -3,60% en février 2020

En février 2020, le total des voitures particulières neuves immatriculées s’établit donc à 167 785 unités. Pendant cette période, les marques françaises ont enregistré une baisse de -3,60% pour une part de marché de 58,04% tandis que les marques importées reculent de 1,42 pour une pénétration de 41,96%.

Au niveau des françaises toujours, le Groupe PSA s’en sort plutôt mieux avec une progression globale de 0,49% pour ses marques Citroën (-6,25%), Peugeot (+1,71%), DS (+113,48%) et Opel (-12,82%). Comme prévu, en raison de malus pénalisant, le Groupe Renault est en baisse de -9,78% pour ses marques Renault (-3,13%) et Davia (-26,94%).

Les marques étrangères : -1,42%

Côté marques étrangères, le premier importateur Groupe Volkswagen affiche une progression de 1,42% avec ses marques Volkswagen (-14,13%), Audi (+30,80%), Skoda (+6,78%) et Seat (+9,96%).

Les autres marques sont en baisse, sauf quelques exceptions : BMW (+36,76%), MINI (-17,60%), Toyota (+10,11%), Lexus (+90,03%), Ford (-26,06%), Fiat (-24,81%) Jeep (-43,52%), Alfa Romeo (-48,87%), Nissan (+15,29%), Mercedes (-1,64%), Smart (-83,70%), Kia (+4,98%), Hyundai (+29,11%), Volvo (-18,55%), Jaguar (+12,03%), Land Rover (+41,43%), Suzuki (-36,92%), Mitsubishi (-28,61%).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos