Le marché français du VP électrique dépasse un cap symbolique

Publié le par

Les belles progressions enregistrées sur les deux mois d’été sont venues conforter la croissance qu’enregistre depuis le début de l’année les immatriculations de VP électriques.

Le marché français du VP électrique dépasse un cap symbolique

En juillet et août, le segment des VP électriques a connu une hausse de 82 % par rapport à la même période en 2014 pour atteindre les 2 016 immatriculations. Selon les données de l’Avere, Renault continue de dominer le segment avec sa Zoé (1 023 unités vendues). La Nissan Leaf monte sur la deuxième marche du podium avec 401 commercialisations, suivie de la Peugeot Ion et ses 115 exemplaires écoulés.
C’est donc un cap symbolique pour le marché des VP électriques qui a été franchi cet été : celui des 10 000 unités immatriculées sur la même année. Au total, depuis le début de l’année, 10 048 véhicules électriques particuliers ont été vendus contre 5 415 sur la même période en 2014, soit une progression de 86 %.

Le marché des VUL électriques flanche de nouveau

Comme lors des mois précédents, les résultats sont moins encourageants sur le segment des VUL : malgré un mois de juillet orienté à la hausse, le volume des commercialisations de l’été affiche un recul de 12,6 % avec 534 immatriculations contre 611 en juillet et août 2014. Renault conserve également son avantage sur ce segment avec sa Kangoo Z.E (339 unités) et est suivi du Goupil G3 (59) et du Ligier Pulse 4 (26). Pourtant, le résultat reste globalement positif : segments VP et VUL réunis, ce sont 2 550 véhicules électriques qui ont été immatriculés durant ces deux mois d’été.

Près d’un véhicule électrique sur dix vendu dans le monde est immatriculé en France

L’Avere estime à 110 000 le nombre de véhicules électriques immatriculés dans le monde entier sur le premier semestre 2015. Parmi eux, 45 000 sont commercialisés en Europe, dont 10 063 en France.
Conclusion : la France reste l’une des locomotives du marché mondial du véhicule électrique en se plaçant comme le deuxième plus gros acheteur derrière la Norvège qui cumule, sur les six premiers mois de l’année, 14 025 ventes.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche