Le marché français du véhicule d’occasion marque le pas en février

Publié le par

Après un mois de janvier dynamique, le marché français du VO a connu une baisse des transactions comparable au recul dont a souffert le marché du véhicule neuf.

Le marché français du véhicule d’occasion marque le pas en février

Selon AutoScout24, le mois dernier, 161 885 véhicules d’occasion ont été vendus en France, un volume en recul de 2,6 % par rapport à février 2016. Ce recul est notamment expliqué par un jour ouvré en moins : à nombre de jours ouvrables identique, le marché de l’occasion aurait progressé de 2,4 %. Le rapport VO/VN s’est établit à 2,82, et reste similaire à celui relevé en février 2016.

Cette diminution a concerné une très large majorité des marques, y compris les françaises : seul Citroën a su tirer ton épingle du jeu avec une hausse de 4,16 % et près de 60 000 VO écoulés, soit une part de marché de 12,93 %. Renault et Peugeot ont en revanche connu une baisse respective de 2,97 et 0,78 % de leurs volumes de VO vendus avec respectivement 103 602 et 85 642 unités et se sont octroyés une part de marché de 23,35 % et 18,88 %.

Les marques asiatiques sur une bonne dynamique

Première marque étrangère en France en termes de volume de ventes VO, Volkswagen a vu sa part de marché progresser de 3,33 % pour atteindre 7,38 % en février grâce à ses 33 700 transactions.
Durant ce mois de février, les marques asiatiques ont brillé par leurs performances. C’est le cas de Kia qui a enregistré la meilleure performance avec 3 462 VO vendus, soit un volume en augmentation de 12,29 % et une part de marché de 0,76 %, mais aussi de Hyundai grâce à une croissance de 10,71 % et plus de 4 000 unités. Sans oublier Toyota qui, grâce à ses 10 800 VO commercialisés, a bénéficié d’une part de marché de 2,18 % sur le marché français pour ce mois de février.

Les transactions de VO les plus anciens à la hausse

Selon l’analyse d’AutoScout24 des chiffres par tranche d’âge, les véhicules de 2 à 15 ans représentent toujours une majorité des transactions, 68 % précisément, même si ce poid tend à diminuer au profit des deux segments extrêmes. Par rapport à février 2016, les véhicules âgés de plus de 16 ans ont enregistré un gain de part de marché de 6,9 % tandis que les modèles les plus récents, ceux de 1 an et moins, ont progressé de 3,3 % pour représenter 8,8 % des transactions globales.

<galleria9507|width=630>

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos