Le nombre d’apprentis a progressé de 16 % en 2019

Publié le par

Les voyants sont au vert pour l’apprentissage. Selon les chiffres communiqués par le ministère du Travail, le nombre de jeunes entrés en apprentissage a progressé de 16 % en 2019 pour atteindre un chiffre record de 485 000 apprentis dans l’Hexagone.

© Semaine des services de l’automobile et de la mobilité (SSAM).
© Semaine des services de l’automobile et de la mobilité (SSAM).

Le 4 février dernier, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a annoncé pour la première fois une progression à deux chiffres (+ 16 %) de l’apprentissage, représentant 50 000 apprentis supplémentaires portant à 485 000 le nombre de jeunes en apprentissage en France en 2019. Une évolution présente dans toutes les régions et qui a profité à tous les secteurs.

Les services automobiles : le moteur de l’apprentissage en France

Une évolution dont se félicite le CNPA dans un communiqué. « Alors que les chiffres de l’apprentissage sont présentés comme un record historique, il est important de souligner que le secteur des services de l’automobile affiche depuis des années une évolution constante et durable du nombre de contrats en alternance, en particulier de l’apprentissage », rappelle le syndicat de Suresnes.

Ces annonces interviennent, en effet, en pleine cinquième édition de la Semaine des services de l’automobile et de la mobilité (SSAM), initiée par la branche automobile pour promouvoir, notamment auprès des jeunes, des métiers d’avenir et de passion et changer leurs regards sur l’apprentissage. Rappelons que cette semaine a été lancée le 1er février dernier, partout en France. Jusqu’au 8 février, les chefs d’entreprises de toute taille (artisans, ETI, PME) et acteurs de la formation professionnelle de la filière se mobilisent pour faire découvrir leur savoir-faire aux collégiens et lycéens. Plus de 500 évènements sont attendus dans ce cadre.

En 2018, 62 600 jeunes ont été formés dans les spécialités automobiles, dont 28 000 en apprentissage. Les effectifs en formation en alternance ont augmenté de 9 %. 72 % des apprentis sont insérés sept mois après la fin de leur formation, après un contrat d’apprentissage. Enfin, le certificat de qualification professionnelle (CQP) est le meilleur dispositif de formation pour l’insertion : 91 % des apprentis sont insérés après un CQP.

Rendre amortissables les dépenses de formation

À cet égard, le CNPA accueille avec satisfaction la mesure proposée par la ministre du Travail de rendre amortissables toutes les dépenses de formations liées à des investissements corporels ou incorporels. Depuis le lancement de l’application du compte personnel de formation, en novembre dernier, la première formation demandée est le permis B.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos