Le pick-up Ford F-150 se met à l’électrique

Publié le par

Ford révolutionne son incontournable pick-up F-150 en présentant une version 100 % électrique. Un virage technologique et psychologique pour l’un des véhicules les plus vendus aux Etats-Unis, notamment auprès de clients pas toujours ouverts aux énergies alternatives.

Crédit photo : Ford
Crédit photo : Ford

Ford prend un virage hautement symbolique en présentant une version 100 % électrique de son célèbre pick-up F-150. Un modèle iconique du constructeur, qui figure parmi les meilleures ventes de véhicules aux Etats-Unis depuis des décennies. Véritable symbole du pick-up à l’américaine, le F-150 n’a jamais fait dans la dentelle. Conçu pour des utilisations professionnelles, ce modèle est devenu l’outil de transport de nombreux américains, qu’ils soient urbains ou ruraux. « La Série F est le pick-up le plus vendu aux Etats-Unis depuis 44 ans, la colonne vertébrale des professionnels à travers le pays et une icône de confiance pour des générations d’utilisateurs. Aujourd’hui, nous la révolutionnons pour une nouvelle génération » explique Bill Ford, président exécutif de Ford Motor Company.

563 chevaux et 1050 Nm

Le F-150 Lightning adopte donc deux moteurs électriques, qui délivrent une puissance de 563 chevaux et un couple de 1050 Nm, disponible dès le démarrage. Cette valeur est la plus élevée jamais affichée par un F-150. Ce modèle conserve ses 4 roues motrices et adopte un système de mises à jour à distance, ainsi que l’application FordPass, qui facilite l’accès aux bornes de recharge et permet l’accès à certaines fonctions du véhicule à distance. En option, le système BlueCruise offre la conduite autonome sur autoroute et le Pro Power Onboard permet de transférer l’électricité de la batterie à l’extérieur du véhicule. Doté d’un nouveau châssis en acier, il adopte une carrosserie en alliage d’aluminium à haute résistance. Enfin, une suspension arrière indépendante devrait offrir une meilleure tenue de route, même si elle n’autorise qu’une charge utile de 907 kg, pour une capacité de remorquage de 4,5 tonnes. Son autonomie dépendra de la batterie choisie par le client. Le premier niveau devrait générer une autonomie de 230 miles (370 km), tandis que le second devrait atteindre 300 miles (480 km), selon les normes EPA en vigueur aux Etats-Unis. Commercialisé en Amérique du Nord, ce modèle sera disponible à partir de 40 000 dollars (52 000 dollars pour le XLT) et les précommandes sont ouvertes, pour des livraisons à partir du printemps 2022.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos