Le véhicule de démonstration domine le marché automobile VP en novembre

Publié le par

Le canal des particuliers a essuyé une nouvelle baisse de 16,48 % au mois de novembre représentant seulement 42,69 % du marché VN.

Le véhicule de démonstration domine le marché automobile VP en novembre

En raison de la réglementation CAFE et des décisions gouvernementales de mettre en place une double grille de malus en 2020 et de déplafonner ce même malus, les deux derniers mois de l’année 2019 seront essentiellement consacrés au stockage des véhicules qui émettent le plus de CO2. En données brutes, le marché des voitures particulières n’affiche un recul que de 0,33 % pour un total de 171 052 véhicules immatriculés.

Un marché « réel » en forte baisse

Comme en attestent les données fournies par AAA Data, les différents canaux de vente font apparaître une forte hausse des ventes tactiques dont le véhicule de démonstration qui progresse à lui seul de 18,75 % pour représenter une part de marché de 18,3 %. Tous ces véhicules immatriculés artificiellement vont bien entendu se retrouver sur les parkings des distributeurs dans l’attente de basculer sur le marché du véhicule d’occasion. Il faudra, en effet, de nombreux mois pour absorber cette nouvelle salve de véhicules non vendus, à laquelle s’ajoutent tous les volumes écoulés de cette façon depuis le début de l’année 2019.

Renault : + 96,03 % de VD en novembre

Toujours au niveau des véhicules de démonstration, c’est Renault qui décroche la palme ce mois-ci avec une évolution record de 96,03 % de ce canal tactique. D’autres constructeurs, à l’image de Fiat (+ 31,79 %), Kia (+ 29,94 %), Nissan (+ 46,19 %), Volkswagen (+ 49,47 %) et Volvo (+ 45,56 %) ont procédé également à ce type de stockage préventif. De son côté, le canal tactique de la courte durée enregistre une hausse de 20,06 % pour une pénétration de près de 10 %.

Lourde chute pour le canal des particuliers : - 16,48 %

Le canal des particuliers, rentable pour l’ensemble de la filière, accuse un recul de 16,48 % au mois de novembre pour une part de marché de 42,69 % seulement.

Le B to B progresse encore

Le canal du B to B affiche, en revanche, une belle évolution en novembre à travers la progression des immatriculations pour les sociétés (+ 8,84 %). La LLD affiche de son côté une évolution de 21,08 %. Il faut toutefois être, encore une fois, prudent avec ce dernier chiffre qui peut également masquer quelques ventes tactiques également.

Ce stockage massif devrait se poursuivre et s’accélérer au mois de décembre. Ce qui aura pour conséquence de déréguler complètement le marché automobile français pendant encore plusieurs mois.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos