Le véhicule électrique cale encore en février

Publié le par

14 895 modèles électriques ont été immatriculés en France sur les deux premiers mois de l’année 2021 contre 20 403 véhicules en 2020 sur la même période. L’électrique représente aujourd’hui 5,8 % du marché automobile français.

© Auto Infos
© Auto Infos

Selon les statistiques de AAA Data, le marché automobile français des voitures particulières chute de 20,95 % en février 2021 par rapport à la même période en 2020. Au total, 132 637 unités ont été immatriculées durant cette période. Sur les deux premiers mois de l’année, le marché accuse un repli de - 14,24 %. Une chute importante que l’on doit évidemment et exclusivement au couvre-feu mis en place en France depuis plusieurs semaines. Et non à la crise des semi-conducteurs comme préfèrerait le communiquer des sources gouvernementales...

Le diesel à 25 % : un taux historiquement bas

La part du diesel poursuit son recul par rapport à 2020 pour s’établir à 25 % des ventes du marché VP en février 2021 (un taux identique sur les deux premiers mois de l’année). Le diesel atteint ainsi son plus bas niveau historique en France.

(source : CCFA / AAA Data)

Concernant les rejets de CO2 (WLTP), la France plafonne à 114,1 g CO2/km contre 115,5 g le mois dernier.

Le véhicule full électrique encore en baisse : 5,8 % du marché VP

Après l’engouement des premiers mois de l’année 2020 en raison de la nouvelle réglementation européenne, le véhicule full électrique retrouve ses niveaux classiques de vente aux alentours de 5 % du marché VP en France. Il s’établit à 5,8 % sur les deux premiers mois de l’année contre 6,8 % en 2020. Cette différence de 1 % représentant tout de même près de 6 000 unités.

Assez logiquement, l’hybride poursuit sa progression et pèse pour 22,6 % du marché VP des deux premiers mois de l’année 2021 contre 11 % l’an passé sur la même période. En effet, en raison de la fiscalité et du malus automobile, une majorité de véhicules est désormais commercialisée en motorisation hybride à partir du segment C du marché. La motorisation hybride rechargeable a été multipliée par trois à 6,7 % contre seulement 2,5 % encore l’an passé.

Enfin, l’essence perd plus de quatre points à 44,2 % sur les deux mois l’année 2021 contre 48,5 % sur la même période en 2020.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos