Lechler en phase de croissance

Publié le par

Le fabricant de peinture italien a enregistré une belle année 2016 en France avec une progression de 11 % de son chiffre d’affaires sur l’activité réparation carrosserie.

Lechler en phase de croissance

Depuis 2005, les ventes de peinture destinée à la réparation automobile ont chuté de 40 % en Europe. La France n’a pas échappé à cette tendance de fond avec une baisse de 39,5 %. Depuis deux ans, cette tendance s’est inversée mais la remontée reste timide. Cette progression profite notamment à des outsiders dont l’Italien Lechler. Ce dernier a vu son chiffre d’affaires augmenter de 11 % en 2016 sur le « Refinish ». Un domaine qui représente 60 % de l’activité de la filiale française. Cette dernière est présente aujourd’hui chez 75 distributeurs dont 66 couvrent la carrosserie, soit 88 points de vente. « Nous sommes présents dans 819 carrosseries », explique Emmanuel Delorme, responsable des ventes France de Lechler. « Nous gagnons 30 à 40 ateliers chaque année, ce qui signifie que nous en installons une centaine. Parmi les départs, près de 45 % s’expliquent par une fermeture », poursuit le responsable. Du côté des nouveaux clients, la marque suit notamment de jeunes professionnels qui ouvrent leur atelier.

Une progression due aux produits premium

La hausse du fabricant serait due à une stratégie mise en place en 2012 et basée sur une notion globale de coût d’utilisation et d’optimisation de l’atelier. Une démarche qui n’a rien de révolutionnaire de l’aveu même des représentants de la marque. Pourtant, cette vision s’accompagne de nouveaux produits performants, à l’image du dernier apprêt garnissant Macrofan HS Green-Tech. « Nos ventes de produits premium n’étaient pas bonnes alors que ce sont eux qui tirent notre croissance aujourd’hui et qui séduisent nos clients », constate Emmanuel Delorme. Le nouvel apprêt doit justement permettre à Lechler de récupérer des parts de marché chez ses propres clients sur ce produit. « Nous constatons déjà de bons résultats depuis son lancement en début d’année et nous voulons reconquérir nos ateliers sur ce produit », conclut le responsable. Un constat qui démontre la volatilité de certains carrossiers en matière d’achats de produits peinture.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos