Les Français dynamisent le marché européen

Publié le par

Selon l’ACEA, en novembre, les ventes de véhicules neufs en Europe se sont accrues de 5,9 %. Les groupes français ont une nouvelle fois largement contribué à cette dynamique.

Les Français dynamisent le marché européen

L’année promet de se conclure sur de beaux scores pour le marché automobile européen. C’est ce que prouvent les derniers chiffres de ventes révélés par l’ACEA. Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles, en novembre, 1 216 702 véhicules neufs ont été écoulés sur le Vieux Continent, soit une hausse de 5,9 % en données brutes par rapport à la même période. Comme depuis quelques mois, le même schéma se répète : quatre des cinq principaux marchés ont connu une croissance dynamique, à l’exception du Royaume-Uni, affaiblit par le Brexit, avec un fort recul de 11,2 % et 163 541 unités.

En revanche, de solides croissances sont à noter pour l’Espagne (+ 12,4 %, 104 170 unités), la France (+ 10,3 % et 180 000 ventes), ainsi que pour l’Allemagne (+ 9,4 % et 302 636 véhicules neufs) et l’Italie (+ 6,8 % et 156 332 unités).

Un marché dynamisé par les Français

L’analyse au niveau des groupes montre que les Français ont une nouvelle fois largement contribué à ces belles performances européennes. PSA, grâce à l’ajout des commercialisations d’Opel/Vauxhall, soit 70 505 unités, a affiché une hausse à deux chiffres de 16,2 % à 196 650 unités. Deux autres marques du groupe se sont également bien comportées avec une augmentation de 20,7 % pour Peugeot et 14,8 % pour Citroën, tandis que DS, après un léger mieux en octobre, a replongé de 8,7 %.

Chez Renault, les ventes de véhicules neufs se sont accélérées de 10,1 % à 137 009 exemplaires, dynamisées par Dacia dont les commercialisations se sont accrues de plus de 24 % à 38 436 unités. La marque au losange à quant à elle bénéficié d’une hausse de 5,3 % de ses ventes à plus de 98 000 véhicules neufs vendus.

Les Asiatiques enregistrent de bons chiffres

Du côté des groupes étrangers, les Asiatiques se sont clairement démarqués en Europe en enregistrant des scores remarquables. À commencer par la plus représenté en Europe, Toyota, dont la croissance de 12,3 % lui a permis de compter 54 768 ventes, mais aussi les marques dont groupes Hyundai. Celle du même nom a vu ses commercialisations s’accroître de 6,1 % à près de 42 000 unités tandis que Kia a profité d’une hausse de 12,3 % à 36 000 ventes. Autres performances à souligner, celles de Suzuki et Mazda avec des croissances respectives de 25,5 et 15,9 %, soit un peu plus de 19 000 et 17 000 immatriculations chacun.

Pour les autres groupes étrangers en croissance, les chiffres sont moins spectaculaires. Volkswagen a connu la plus forte hausse de 5,5 % grâce à Seat et Skoda (+ 11,8 et 11,4 %) tandis que la deuxième plus forte hausse est à attribuer à Ford (+ 4,2 % et 78 463 VN).

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos