Les Français ouverts à l’achat de véhicule en ligne

Publié le par

Une étude AramisAutos.com menée par TNS Sofres montre une certaine appétence des Français pour l’achat de véhicule sur le Web mais sous certaines conditions.

Les Français ouverts à l’achat de véhicule en ligne

Internet, canal bientôt incontournable dans le processus de vente et d’achat de véhicules ? C’est en tout cas ce que laisse penser la dernière étude menée par TNS Sofres pour le compte du mandataire AramisAuto. 61 % des 1 000 automobilistes français interrogés considèrent Internet comme un canal privilégié pour la vente d’un véhicule et comme un bon moyen, pour 50 % d’entre eux, de choisir son véhicule et de s’informer en amont d’un achat.

Les avantages évoqués de l’achat d’un véhicule sur Internet sont nombreux : plus de temps pour comparer les prix (60 %), la possibilité d’effectuer son choix sans pression d’un vendeur (47 %), le choix disponible (40 %) en encore les prix attractifs (38 %). Ainsi, 1/3 des possesseurs de véhicule neuf se sentent prêts à acheter intégralement en ligne leur prochain véhicule, une proportion qui atteint 45 % chez les propriétaires d’un véhicule d’occasion.
Pour les plus sceptiques, l’impossibilité de voir et d’essayer le véhicule reste l’écueil principal (53 %), une tendance davantage observée pour l’achat d’un véhicule d’occasion (60 %).

Des leviers pour sécuriser la vente sur Internet

Rien d’immuable cependant puisque pour 6 automobilistes sur 10, les services additionnels peuvent lever le frein à l’achat en ligne. Les leviers évoqués par les automobilistes ayant des doutes sur l’achat en ligne sont nombreux. Parmi lesquels, le fait d’être remboursé intégralement en cas d’insatisfaction (67 %), les extensions de garantie (45 %), la remise additionnelle de 5 % ou encore la variété du choix disponible (38 %). Le service de livraison est également perçu par 72 % des sondés comme un argument de poids pour acheter en ligne.

Ainsi, ces différents leviers pourraient convaincre 65 % des propriétaires d’un véhicule neuf d’acheter leur prochaine voiture neuve en ligne, une proportion de 62 % chez les possesseurs d’un véhicule d’occasion.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos