Les acteurs de la formation professionnelle se mobilisent

Publié le par

Les acteurs de la formation professionnelle de la branche des services de l’automobile se mobilisent pour assurer la continuité pédagogique. L’ANFA, les CFA, le GNFA et l’OPCO Mobilités mettent en place plusieurs dispositifs pour assurer l’avenir des métiers de l’auto, du poids-lourd et du deux-roues en matière de personnels.

Les acteurs de la formation professionnelle se mobilisent

Le CNPA assure la présidence et le pilotage de l’ensemble des organisations de la branche des services de l’automobile, soit directement soit avec les partenaires sociaux. Dans ce rôle, l’organisation professionnelle suit de très près en la personne de Francis Bartholomé et des administrateurs, l’ensemble des équipes dédiées à la protection sociale et à la formation professionnelle.

L’enjeu est de maintenir les ressources, humaines et financières, qui permettent et permettront à toutes les entreprises de la branche (500.000 actifs) de surmonter la crise et de redémarrer dans les meilleures conditions possibles.

La formation professionnelle, dans un contexte de pénurie importante de main-d’oeuvre qualifiée, est au moins aussi importante que le dispositif de chômage partiel pour préserver les compétences des entreprises. Elle sera aussi l’un des volets essentiels du plan de relance R3.

La lutte contre la propagation du virus COVID-19 requiert depuis le 16 mars 2020 la fermeture jusqu’à nouvel ordre de l’accueil du public en formation au sein des Centres de Formation des Apprentis (CFA) et organismes de formation dédiés aux métiers des services de l’automobile.

Toutefois, les partenaires sociaux de la branche des services de l’automobile ont invité unanimement, par délibération paritaire n°4-20 du 24 mars 2020, l’ensemble des parties prenantes de la branche, dans leurs champs respectifs de compétences (ANFA, CFA « pilotes et associés », GNFA, OPCO Mobilités), à se mobiliser pour que l’activité de formation soit maintenue. Une action effectuée au travers du déploiement de modalités de formation à distance, afin que soit évitée au maximum toute rupture de parcours de formation ou d’apprentissage.

Des actions concrètes

Accompagnés de l’Opco Mobilités, l’ANFA, les CFA et le GNFA ont fait preuve d’une grande réactivité par la mise en œuvre d’actions concrètes et novatrices, dont certaines encore en cours de finalisation. La continuité pédagogique pour les enseignements généraux, technologiques et modules de formations est assurée à distance par plusieurs méthodes.

Certains CFA ont eu recours aux plateformes de formation à distance ou encore d’e-learning (Moodle, Electude, Ypareo ou Netoffice).
Pour mettre en place des classes virtuelles, les CFA et le GNFA ont dû transformer des modules initialement conçus pour de la formation présentielle. Il s’agit de créer un environnement d’enseignement dans lequel les participants peuvent interagir, communiquer, partager des supports et les commenter entre stagiaires, avec le formateur, le tout de manière digitale et à distance.
Ces classes virtuelles doivent permettre aux jeunes, à l’issue de la période de confinement, de mettre directement en pratique dans l’entreprise les acquisitions de ces modules de formation.

Pour le seul GNFA, cela concerne près de 1 200 jeunes en contrats de professionnalisation, préparant les Certifications de Qualification Professionnelle suivantes : CQP Vendeur Automobile Confirmé, CQP Attaché Commercial Automobile, CQP Réceptionnaire Après-Vente.

De son côté, l’ANFA a lancé une plateforme collaborative et numérique de ressources présentant l’ensemble des outils accessibles aux établissements de formation, CFA et Lycées professionnels. Ces derniers préparent aux métiers des services de l’automobile et peuvent relayer des enseignements technologiques. Cette plateforme sera prochainement accessible gratuitement depuis le site internet de l’ANFA. Elle mettra à disposition des formateurs et enseignants un catalogue de formations à distance, avec une trentaine de modules accessibles. Près de 650 formateurs sont déjà inscrits.

Pour compléter ce service, l’ANFA met en place des webinaires sur les fondamentaux de la formation à distance, sur le suivi des jeunes et sur l’évaluation de leurs travaux. Des contenus à destination des CFA Réseaux, Pilotes ou Associés et accompagnés d’une hotline assurée par la Société Stratice.

Selon une étude réalisée par l’ANFA auprès de 200 CFA (réseaux ou hors réseaux), 100% assurent une continuité pédagogique dans le domaine de l’apprentissage et 60% dans le cadre des contrats de professionnalisation.

L’OPCO Mobilités en soutien

Le déploiement massif de modalités de formation à distance, réponse concrète à la continuité pédagogique de toutes les formations qui pourraient s’y prêter en cette période de confinement, est facilité par l’Opco Mobilités.
En effet, ce dernier assure, outre le financement des CFA, même fermés, au titre du « coût-contrat » déterminé par la branche des Services de l’automobile, une mission d’accompagnement auprès des organismes de formation et CFA de la branche, en leur mettant à disposition sur son site internet un modèle d’attestation d’assiduité précisant l’atteinte d’un ou de plusieurs objectif(s) pédagogique(s) et, ce afin de faciliter la prise en charge des formations à distance.

A noter enfin, que les CFA de la branche des Services de l’automobile, le GARAC ou encore l’Institut National du Cycle Moteur (INCM), sont soucieux de maintenir une proximité avec les jeunes au travers d’un suivi régulier (par sms ou téléphone), des différentes informations actualisées et conseils disponibles sur leurs sites internet respectifs et les réseaux sociaux.

C’est donc l’ensemble des parties prenantes de la branche (ANFA, CFA « pilotes et associés », GNFA, OPCO Mobilités) qui est mobilisé pour que l’activité de formation soit maintenue au travers du déploiement de modalités de formation à distance et ce, afin de préparer aux mieux les compétences des salariés d’aujourd’hui et de demain au service des entreprises des services de l’automobile.

Grande enquête du ministère du travail

Enfin, dans ce contexte, la Ministre du travail Muriel Pénicaud a décidé de s’adresser aux organismes de formation et aux centres de formation d’apprentis pour assurer les équipes de son soutien, détailler les mesures prises par le gouvernement pour traverser cette crise mais également pour les inviter à participer à une enquête nationale. Son objet est de mieux cerner la situation et les besoins dans le contexte de crise du COVID-19. Cette enquête, à laquelle le CNPA et ses organisations patronales et paritaires vont participer, va permettre de disposer d’un état des lieux de la situation des organismes de formation et des CFA, d’identifier les mesures prises pour traverser cette crise et proposer aux apprenants les meilleures solutions possibles.

Elle permettra également d’identifier les leviers à activer pour préparer l’après-crise, dans le cadre du "Plan R 3" qu’a lancé le CNPA : Plan de Relance Rapide et Responsable.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos