Les ambitions vertes de Michelin

Publié le par

Michelin vient de présenter son plan Michelin Vision, dont l’objectif est de recycler 100 % de ses pneus et d’introduire 80 % de matériaux renouvelables dans leur composition d’ici à 2048.

Les ambitions vertes de Michelin

Michelin voit loin. Le manufacturier français vient de présenter, dans le cadre de l’événement Movin’On, son plan Michelin Vision. La firme s’engage à introduire 80 % de matériaux durables dans ses pneumatiques et de les recycler tous d’ici à 2048. Des objectifs ambitieux que l’entreprise souhaite atteindre d’ici à 30 ans. Actuellement, les gommes de Bibendum possèdent 28 % de matériaux durables dont 26 % de matériaux bio-sourcés et 2 % de matériaux recyclés. Pour accélérer dans ce domaine, Michelin travaille déjà sur de nombreuses pistes de recherche. Le programme Biobutterfly lancé en 2012 en partenariat avec Axens et IFP Energies Nouvelles vise ainsi à créer des élastomères de synthèse à partir de biomasse comme le bois, la paille ou la betterave. Dans les 80 % de matériaux renouvelables qui devraient constituer un pneu Michelin en 2048, Bibendum vise d’introduire 30 % de matériaux recyclés. Pour progresser sur cet aspect, le manufacturier vient d’acquérir la société américaine Lehigh, spécialisée dans les micro-poudrettes de haute technologie dérivées de pneus recyclés. Actuellement, le nombre de pneumatiques en fin de vie atteindrait 1 milliard d’enveloppes, soit 25 millions de tonnes. Près de 70 % de ce total sont récupérés et 50 % sont recyclés. Les 20 % restants sont valorisés en énergie. En France, Aliapur travaille sur les voies de valorisation depuis plusieurs années et a récompensé en 2017 la société Black Pillow, qui propose du mobilier urbain constitué de granulats de pneus. Un exemple parmi d’autres pour Michelin, qui est l’un des actionnaires d’Aliapur.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos