Les bénéfices annuels de Nissan dégringolent sur l’exercice 2018-2019

Publié le par

Le constructeur automobile japonais vient d’annoncer une forte baisse de ses bénéfices en 2018-2019. Une mauvaise nouvelle pour Renault, son principal actionnaire.

Les bénéfices annuels de Nissan dégringolent sur l'exercice 2018-2019

Lors de la présentation de ses comptes pour l’exercice 2018-2019, clos fin mars 2019, le constructeur japonais a annoncé un bénéfice net en baisse de 57 % sur un an, à 319 milliards de yens (2,59 milliards d’euros), loin de son objectif initial de 500 milliards de yens (environ 4 milliards d’euros).

Fragilisé par ces résultats catastrophiques, Hiroto Saikawa, directeur général exécutif de Nissan, s’est curieusement déchargé de toutes responsabilités en accusant l’ancien président de l’Alliance, Carlos Ghosn. Au même moment, le groupe Renault, actionnaire majoritaire de Nissan, a déclaré que les résultats publiés par le constructeur se traduiraient dans le résultat net du premier trimestre 2019 de Renault par une contribution négative estimée à - 56 millions d’euros. Cette mauvaise santé financière de Nissan pourrait ainsi coûter près de 500 millions d’euros en dividende en année pleine.

Pour rappel, c’est en Europe que le constructeur connaît ses principales difficultés à travers une gamme vieillissante tout en poursuivant la course aux volumes de vente tactiques que l’on retrouve désormais dans les résultats financiers du constructeur.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos