Les concessionnaires évaluent l’impact de l’affaire des NOx sur leurs ventes

Publié le par

La 21e édition de la Cote d’amour des constructeurs a donné l’occasion aux concessionnaires de se prononcer sur l’impact de l’affaire des niveaux de NOx truqués.

Les concessionnaires évaluent l’impact de l’affaire des NOx sur leurs ventes

Si, de manière globale, 82 % des sondés ont affirmé que cette affaire n’a pas eu d’impact sur le volume de ventes, cette proportion est néanmoins bien différente pour les marques du groupe Volkswagen. Chez la marque du même nom, ils sont 75 % à avoir confié que le scandale a réellement eu un impact sur les ventes, une proportion qui atteint 70 % pour Audi, 57 % pour Skoda et 50 % pour Seat. Les professionnels Mitsubishi ont également affirmé à 24 % que le scandale des NOx a généré un impact sur les commercialisations.
Parmi les concessionnaires les moins impactés, on trouve ceux distribuant Smart. On retrouve aussi les deux Coréens Hyundai et Kia (92 %). Concernant les Français, les concessionnaires Citroën ont semblé être les plus touchés avec 11 % des répondants ayant déclarés que l’affaire des NOx a eu un impact sur le volume de ventes. Ils ont été 9 % chez Renault et Peugeot, 8 % chez Dacia.

Une confiance relativement préservée envers les constructeurs

En revanche, cette affaire ne semble pas avoir ébranlé la confiance qu’ont les concessionnaires envers les constructeurs concernant la transparence sur les émissions de NOx et de CO2. 63 % des sondés pensent que le ou les constructeurs qu’ils représentent jouent le jeu de transparence.
Les concessionnaires Mini sont ceux qui ont témoigné la plus grande confiance avec 93 % des sondés qui estiment que la marque premium est totalement transparente sur les émissions de NOx et de CO2. Suivent les concessionnaires Toyota (90 %) puis BMW (88 %). Les distributeurs Lancia sont les plus méfiants vis-à-vis des déclarations de la marque sur ses niveaux d’émissions (82 % pensent que le constructeur n’est pas totalement transparent), puis viennent les concessionnaires Mitsubishi (67 %) et Hyundai (60 %).

Les résultats sont mitigés pour les marques du groupe Volkswagen : 56 % des concessionnaires Audi, 55 % des distributeurs Volkswagen, 50 % des professionnels Skoda et 40 % des distributeurs Seat pensent que leur marque est honnête au sujet des rejets de CO2 et de NOx. Des résultats également en demi-teinte du côté des marques françaises et plus particulièrement pour Renault, plus fortement exposé pendant la crise : 40 % des concessionnaires pensent que la marque au losange n’est pas transparente sur ses niveaux d’émissions. Ils sont 38 % chez Dacia, 21 % chez Citroën et 17 % chez Peugeot.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos