Les constructeurs français soutiennent le système de notation C40

Publié le par

Les idées en matière environnementale ne manquent pas. La dernière en date est un système de notation des véhicules. Une initiative des mairies de Paris, Londres et Séoul. Un système baptisé C40 visant à mieux évaluer la contribution du trafic routier aux émissions de polluants dans l’air.

Les constructeurs français soutiennent le système de notation C40

D’après un communiqué du CCFA du 29 mars 2017, "les constructeurs automobiles français soutiennent l’expérimentation du C40 visant à mieux évaluer la contribution du trafic routier aux émissions de polluants dans l’air". En effet, Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente du C40, Sadiq Khan, Maire de Londres, et Won-soon Park, Maire de Séoul, ont annoncé, hier, un nouveau système de notation des véhicules, fondé sur leurs émissions réelles de particules polluantes.

Pour rappel, le C40 (Cities Climate Leadership Group) est un réseau d’agglomérations mondial regroupant plus de 80 villes dans le monde et dont Anne Hidalgo maire de Paris est la présidente pour les trois prochaines années.

Labellisation ou expérimentation...

Cette notation "permettra aux citoyens de connaître enfin le véritable impact environnemental des véhicules qu’ils achètent et qu’ils conduisent", déclare le C40. "Il limitera aussi les abus constatés chez certains constructeurs qui profitent des lacunes de la labélisation actuelle".

Les trois maires à l’origine du C40 font le constat que "dans l’Union Européenne, le système de notation des véhicules n’évalue que certains polluants et se fonde sur des tests en laboratoire. Les émissions réelles des véhicules en circulation s’avèrent être jusqu’à 15 fois plus importantes que celles constatées lors de ces tests". On comprend vite que le C40 devrait aboutir à terme à une forme de labellisation des grandes villes en dehors des préconisations de l’Union Européenne.

De leur côté, les constructeurs français indiquent, dans leur communiqué, qu’ils "contribueront, sur un plan pratique, en fournissant leur expertise technique en matière d’émissions de polluants des véhicules et de leurs mesures". Et de préciniser que "les travaux du C40 soient guidés par un souci d’harmonisation au plan mondial afin de favoriser la diffusion des nouvelles technologies. C’est dans cet esprit que la réglementation sur les émissions des véhicules est définie aux Nations Unies, ce qui permet aux constructeurs de proposer les technologies les plus efficaces au meilleur coût et ainsi de répondre aux besoins de mobilité du plus grand nombre".

"Ce système de notation mettra un terme aux miroirs aux alouettes qui ont parfois été utilisés lors des évaluations officielles menées par certains constructeurs", a déclaré Anne Hidalgo Maire de Paris et présidente du C40. Une déclaration qui plante le décor... Reste à savoir si les constructeurs français seront les bienvenus dans cette expérimentation C40.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos