Les constructeurs pourraient financer une surprime à la casse

Publié le par

Selon Les Echos, les constructeurs automobiles seraient prêts à proposer à leurs frais une surprime à la casse.

Les constructeurs pourraient financer une surprime à la casse

Après le succès de la prime à la conversion en 2017 et le dépassement des objectifs du gouvernement en 2018, les constructeurs pourraient éventuellement financer une surprime selon une information du journal Les Echos du dimanche 21 octobre.

Pour rappel, dans le cadre du projet de loi de finances 2019, cette prime à la conversion pourrait d’ores et déjà être étendue lors de l’achat d’un véhicule hybride ou électrique pour les ménages non imposables. Nul ne connaît encore aujourd’hui quelle forme pourrait prendre cette surprime à la casse.

Rappelons que la prime à la casse est un dispositif très souvent utilisé par les gouvernements successifs depuis quelques décennies. Même si elle dope les ventes pendant toute sa durée, cette aide financière à l’achat d’un véhicule n’a jamais pu réellement rajeunir le parc roulant dont la moyenne d’âge atteint désormais neuf ans.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos