Les entreprises élargissent leur recrutement pour le métier de réceptionnaire

Publié le par

Les entreprises élargissent leur recrutement pour le métier de réceptionnaire

Outre la formation d’ingénieur et la licence OMSA, le GARAC développe dans les locaux de son "Antenne Enseignement supérieur" au C_SAM de Guyancourt, le CQP RAV réceptionnaire après-vente qui forme des jeunes et moins jeunes aux métiers de conseiller services ou réceptionnaire AV suivant l’appellation des marques. Depuis deux ans, il mène un partenariat avec le groupe Volkswagen et contribue ainsi à la formation des futurs salariés des concessions des marques. À la rentrée scolaire 2019, le GARAC proposera aussi ce CQP pour d’autres marques, telles PSA et Renault.

Si Étienne Mboutsou a suivi un parcours classique, il n’en témoigne pas moins sur la diversité des origines de ces camarades de formation : « Après mon Bac professionnel en lycée, j’ai cherché un établissement pour poursuivre sur un BTS Maintenance des Véhicules particuliers que j’ai donc préparé au GARAC en apprentissage. Aujourd’hui, je me forme au métier de Réceptionnaire Après-Vente en contrat de professionnalisation dans l’entreprise "KIA PARIS SUFFREN". Nous sommes en alternance une semaine au centre de formation, trois semaines en entreprise. Au GARAC, j’étudie le droit, le management, la comptabilité, autant de données qui vont nous aider à aborder la gestion et la rentabilité d’un service. Dans l’entreprise, mon travail consiste à réceptionner le client et son véhicule, à établir les Ordres de Réparation (OR), prendre les rendez-vous, établir les devis et les factures, traiter les garanties. Je suis en lien constant avec le Chef d’atelier et son chef d’équipe pour l’organisation du travail et son suivi. Mes camarades de formation viennent d’horizons très différents aussi bien des formations techniques comme un DUT Génie Mécanique, de formations commerciales ou de gestion (ex : BTS NRDC, BTS GPME) d’autres de Formation en Ressources humaines ou encore en reconversion professionnelle. Tous sont attirés par la qualité de la relation clients et le secteur automobile. C’est très enrichissant et motivant. À l’issue de cette formation, j’envisage d’arrêter mes études : en effet, je continue au même poste chez KIA PARIS SUFFREN avec qui j’ai plaisir à travailler ».

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos