Les français maintiennent leur préférence pour la voiture cet été

Publié le par

Selon une nouvelle étude menée par le loueur digital Virtuo, près de 76,5 % des personnes interrogées confirment que la voiture sera leur moyen de transport de prédilection cet été.

Crédit photo : Virtuo
Crédit photo : Virtuo

La jeune pousse Virtuo, spécialisée dans la location de véhicules totalement dématérialisée, a réalisé une enquête auprès de 1 415 français issus de sa communauté fin avril. Ce sondage concernait l’utilisation de la voiture et le modèle de détention de cette dernière dans un avenir proche. Une première partie de l’étude portait sur les intentions des répondants en matière de vacances estivales. Pour 58 % des sondés, le bord de mer reste la destination privilégiée, devant les grandes villes (20 %), la campagne (16 %) et la montagne (6 %). Quelle que soit la destination choisie, la voiture fait un bond en avant parmi les modes de transports préférés des répondants. Près de 76,5 % des personnes interrogées ont choisi l’automobile pour leurs prochaines vacances, contre 54 % en temps habituel. Le train et l’avion reculent de 22,7 %, pour un total de 23 % des répondants. Une tendance qui semble donc se confirmer, après plusieurs sondages favorables aux déplacements en France effectués en voiture. Si ces intentions se concrétisent, le secteur de l’automobile au sens large, de la vente à l’après-vente, devrait en bénéficier jusqu’à la fin du mois d’août. Au-delà de ces vacances estivales et des conséquences de la crise sanitaire, cet avenir paraît plus flou.

Se détacher de la voiture

Le rôle important de la voiture dans les déplacements des français se confirme, notamment hors des grandes villes. Cependant, l’attachement au véhicule évolue depuis quelques années et cette tendance se renforce. Ainsi, 55 % des répondants déclarent posséder une voiture mais 32 % songent à s’en débarrasser dans l’année à venir. La principale cause de ce changement réside dans sa faible utilité au quotidien (35 %). La deuxième raison est le besoin de réduire les dépenses, dans un contexte de crise (25 %). Enfin, le troisième motif est lié à l’impact écologique de l’automobile (12 %). De manière plus globale, 94 % des personnes interrogées se disent intéressées par un modèle plus flexible que le modèle classique de possession d’une voiture. La location longue durée figure parmi les possibilités envisagées. Encore une fois, cette tendance confirme une évolution globale du marché automobile, qui se déplace de plus en plus de la propriété à la détention, voire à l’usage. Cependant, il paraît utile de garder en mémoire que le panel représentatif de la population française sélectionné par Virtuo fait partie de sa communauté. Un groupe de personnes peut-être plus digitalisées que la moyenne et davantage tournées vers les nouvelles tendances.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos