Les gilets jaunes plombent le marché automobile VP en novembre

Publié le par

Après une baisse de 1,52 % en octobre, le marché automobile VP français enregistre un repli de 4,66 % au mois de novembre, avec 171 615 véhicules immatriculés.

Les gilets jaunes plombent le marché automobile VP en novembre

Il est décidément temps que l’année se termine pour le marché automobile français. Après un été perturbé par l’entrée en vigueur de l’homologation WLTP et d’importants stockages en véhicules de démonstration, le marché français a enregistré un repli de 1,52 % en octobre dernier. En novembre, la baisse du marché VP prend un peu plus d’ampleur : - 4,66 % en données brutes par rapport à la même période en 2017 avec le même nombre de jours ouvrés. 171 615 véhicules particuliers ont été immatriculés au mois de novembre. Dans le même temps, le marché des véhicules utilitaires légers a reculé de - 3,13 % pour un total de 211 549 unités immatriculées.

Un marché perturbé par les blocages

La crise des gilets jaunes en semaine et surtout pendant les week-ends de novembre a sans aucun doute ralenti l’ensemble des ventes au cours de cette période. Si la crise devait se poursuivre, le marché pourrait être perturbé dans une période clé pour les atterrissages des objectifs de ventes des différentes marques.

La barre des 2 millions franchie en novembre

Une bonne nouvelle tout de même : la barrière psychologique des deux millions de véhicules a toutefois été franchie en novembre avec 2 008 095 véhicules immatriculés sur les onze premiers mois de l’année, soit une progression du marché de 4,73 %.

Les marques françaises ont baissé de - 4,23 %

Toujours en novembre, les groupes français accusent un repli de 4,23 % pour une part de marché de 56,41 %. Le groupe PSA continue de progresser (1,90 %) grâce à la performance de Citroën qui, après plusieurs mois de progression, enregistre une nouvelle évolution de 10,71 %. Peugeot est un peu à l’arrêt avec une baisse de - 1,31 %. Les immatriculations de la marque Opel évoluent également à la baisse (- 3,27 %). En revanche, les immatriculations de DS évoluent positivement (+ 1,08 %). Le groupe Renault a enregistré une forte baisse au mois de novembre (- 12,34 %). Dans le détail, la marque Renault a fait un plongeon de - 25,21 %, alors que dans le même temps Dacia, qui ne connaît jamais la crise, a fait un bond de + 34,75 %.

Les marques étrangères en recul de - 5,22 %

Le groupe Volkswagen est presque stable (- 0,77 %) pénalisé par le plongeon d’Audi (- 37,42 %). Les autres marques du groupe ont mieux tiré leur épingle du jeu au mois de novembre, à l’image de Volkswagen (+ 7,66 %), de Skoda (+ 1,62 %) et de Seat (+ 1,52 %). Les marques MINI (+ 6,97 %), Toyota (+ 20,62 %), Lexus (+ 17,03 %), Hyundai (+ 18,79 %) Suzuki (+ 2,42 %) et Volvo (+ 38,46 %) ont évolué à la hausse. En revanche, BMW (- 13,41 %), Ford (- 12,06 %), Fiat (- 3,69 %), Jeep (- 33,53 %), Alfa Romeo (- 59,58 %), Nissan (- 54,29 %), Mercedes-Benz (- 8,30 %) et Kia (- 6,11 %) ont marqué le pas au mois de novembre.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos