Marché VP : les immatriculations s’envolent de 15 % en juin

Publié le par

Selon les statistiques livrées par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), le rebond des immatriculations VP est spectaculaire en juin avec une progression de + 15 % en données brutes et 4,5 % à nombre de jours ouvrables comparables.

Marché VP : les immatriculations s'envolent de 15 % en juin

Après le trou d’air du mois de mai, qui avait enregistré une baisse des immatriculations VP de - 4,8 %, le mois de juin se présente beaucoup mieux, puisque 225 645 unités ont été immatriculées, soit une hausse de 15 % en données brutes et de + 4,5 % à nombre de jours ouvrables comparables par rapport à l’année passée.

+ 6,1 % sur les six premiers mois de l’année

Sur les six premiers mois de l’année, avec 1 017 500 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves confirme sa reprise avec une hausse de 6,1 % en données brutes et de 6,1 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période en 2014 (123 jours de janvier à juin 2015 et 123 jours de janvier à juin 2014).

Un marché emmené par les marques étrangères

Toujours sur juin, les groupes étrangers bénéficient d’une hausse de 18,5 % pour une part de marché de 41,09 % contre + 11,5 % pour les marques françaises et une pénétration de 58,91 %.

Au niveau des marques françaises, la plus forte hausse revient à Peugeot avec + 19,3 %, tandis que Citroën (+ 8,6 %), DS (+ 11,3 %), Renault (+ 9,9 %) et Dacia (+ 2,1 %) progressent plus raisonnablement.

Du côté des marques importées, le groupe Volkswagen progresse de + 23,2 % sur cette période avec Volkswagen (+ 24,4 %), Audi (+ 22,4 %), Seat (+ 8,9 %) et Skoda (+ 29,4 %). Les hausses des immatriculations concernent aussi le groupe Fiat (+ 24,4 %) dont Fiat (+ 29 %), Ford (+ 5,2 %), Nissan (+ 17,4 %), Toyota (+ 21,5 %), Opel (+ 14,8 %), BMW (+ 16,3 %), Mini (+ 32 %), Kia (+ 13,7 %) et Hyundai (+ 51,3 %). À noter le mauvais mois enregistré par Mercedes-Benz (- 4,5 %).

VUL : un marché stable

De son côté, le marché des véhicules utilitaires légers témoigne d’une tendance positive avec une évolution de + 10,5 % en données brutes et + 0,4 % à nombre de jours ouvrables comparables par rapport à 2014 pour un total de 40 906 unités immatriculées sur cette période dans l’Hexagone.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos