Les robotaxis pourraient faire chuter le marché automobile à l’horizon 2030

Publié le par

Une étude du cabinet Roland Berger relayée par Les Echos dans son édition des 29 et 30 décembre 2017 fait ressortir des statistiques assez inquiétantes pour le marché automobile mondial si celles-si venaient à se confirmer bien sûr.

Les robotaxis pourraient faire chuter le marché automobile à l'horizon 2030

Le cabinet estime en effet « que les ventes de voitures neuves dans le monde pourraient chuter, à cause des robotaxis, de 32 % en 2030 ». Et d’ajouter : « Cette dégringolade pourrait atteindre 60 % dans l’Hexagone ». La taille du parc diminuerait de 27 % tandis qu’il ne se vendrait plus qu’un million de voitures par an dont 72 % de voitures particulières à cette même échéance 2030 contre un peu plus de deux millions en 2017.

L’usage l’emporte sur la propriété

L’avènement des flottes de robotaxis ou bus autonomes aurait pour effet de provoquer une prise de conscience des individus sur la réalité de leur utilisation d’un véhicule. « Avoir une voiture pour rouler vingt minutes par jour en moyenne, c’est une hérésie sur le fond », commente Olivier Hanouille, analyste principal chez Roland Berger.

Ces perspectives d’évolution du marché automobile pourraient expliquer pourquoi de nombreux constructeurs s’engagent aujourd’hui dans les nouvelles mobilités ou prennent des participations dans des sociétés de type Uber ou VTC.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos