Les véhicules électrifiés boostent le marché européen du VN

Publié le par

En octobre, le marché européen du véhicule neuf a connu une nouvelle croissance significative. Les résultats ont cependant été très hétérogènes selon le type de véhicules : les diesel ont une nouvelle fois reculé et les véhicules à énergie alternative ont brillé.

Les véhicules électrifiés boostent le marché européen du VN

En octobre, l’industrie automobile européenne a une nouvelle fois prouvé sa bonne santé. 1 202 877 véhicules neufs ont été vendus durant ce mois, soit une hausse de 5,6 % par rapport à la même période en 2016. Selon Jato, il s’agit ainsi du volume le plus important enregistré depuis octobre 2009. Le fournisseur d’informations automobiles souligne toutefois que cette hausse a été très hétérogène selon les différents types de véhicules.

La croissance a été alimentée par une demande accrue pour l’essence, les véhicules électriques et hybrides. 19 300 véhicules particuliers neufs carburant à l’essence ont été vendus au cours du mois, soit une part de marché de 51,5 %, en augmentation de 5,1 points de pourcentage. Dans le même temps, les modèles à motorisation alternative ont atteint en octobre 2017 la deuxième plus forte part de marché jamais enregistrée. Avec 66 000 véhicules électriques et hybrides écoulés, cette pénétration a atteint 5,5 % des ventes de véhicules particuliers neufs vendus sur le Vieux Continent. Pour rappel, il y a dix ans, soit en octobre 2010, ces véhicules ne représentaient que 0,3 % des ventes totales.

Une offre encore limitée de modèles électrifiés

La performance de ces marchés a permis de compenser une demande de véhicules diesel en chute : avec 498 500 unités enregistrées, la baisse de volume s’est établie à 9,9 %. Ce type de carburant a représenté en octobre 41,4 % du marché total, soit la pénétration la plus faible au cours des dix dernières années.

« La demande pour les véhicules diesel a diminué suite à une série d’initiatives visant à réduire leur utilisation. Ce changement a stimulé les immatriculations d’essence et de modèles à énergie alternative, la croissance des véhicules électriques et hybrides s’est accélérée au cours des quatre derniers mois et les automobilistes se montrent de plus en plus intéressés. Cependant, malgré une série de lancements, leur choix reste limité dans des catégories telles que le segment des SUV  », nuance le fournisseur d’information sur le secteur automobile. De quoi marquer un coup d’arrêt dans l’inexorable progression de modèles électrifiés ?

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos