Des ventes VP historiquement basses en juin

Publié le par

Gros coup de frein sur le marché automobile français. Après deux mois consécutifs de légère hausse, les immatriculations de voitures particulières neuves ont enregistré un fort repli au mois de juin.

Des ventes VP historiquement basses en juin

En juin 2019, le marché des voitures particulières français a fortement baissé de 8,43 % pour un total de 230 965 unités immatriculées. Même si cette période comprend deux jours ouvrés en moins par rapport à l’an passé, le détail des ventes par canal démontre que toutes les catégories d’acheteurs sont touchées par cette baisse.

Encore une fois, comme c’est le cas depuis le début de l’année, d’après les données de AAA Data, le canal des particuliers poursuit sa chute (- 11,85 %) en juin. Le canal le plus rentable pour les constructeurs et les distributeurs enregistre une part de marché de seulement 43,01 % pendant cette période.

Le canal B to B ralentit également en juin. Si la LLD perd du terrain (- 0,68 %), les ventes aux sociétés progressent tout de même de 7,28 % pour une part de marché de 12,59 %.

Reflux des ventes tactiques

Après avoir fait le plein de ventes tactiques pendant cette première partie de l’année, les constructeurs ont été beaucoup plus raisonnables en juin. Le canal de la courte durée enregistre un reflux de 27,73 %. Dans le même temps, les véhicules de démonstration ne progressent que de 1,47 %.

Un canal VP en repli de 8,34 % sur le premier semestre 2019

Sur le premier semestre 2019, le marché français est en recul de 1,83 % pour un total de 1 166 443 véhicules immatriculés.

Au niveau des différents canaux, on remarque que celui des ventes aux particuliers enregistre une baisse de 8,34 % sur six mois pour une part de marché de 44,25 %. Celui du B to B se distingue par sa bonne tenue sur cette première partie de l’année avec une progression de 5,23 % et de 7,89 % pour la LLD et les ventes aux sociétés. Au global, le B to B affiche une pénétration de 21,86 % sur le marché français.

Du côté des canaux tactiques, celui de la courte durée est en recul de 4,96 %, tandis que celui des véhicules de démonstration progresse de 7,25 %. Ce canal tactique représente une part de marché de 30 % sur les six premiers mois de l’année 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos