Les ventes aux particuliers sous la barre des 40% en février 2020

Publié le par

Les immatriculations françaises des voitures particuliers en février 2020 montrent une nouvelle chute du canal des particuliers tandis que les ventes tactiques à travers les véhicules de démonstration s’envolent : +12,28%.

crédits : PSA Retail
crédits : PSA Retail

Conséquence logique de la mise en place de la nouvelle grille malus depuis janvier dernier, le marché des particuliers continue de plonger en février 2020. En effet, d’après les données fournies par le Cabinet Autoways, les ventes de voitures particulières neuves aux particuliers reculent de 15,46% pendant cette période, ce qui porte leur part de marché à seulement 38,82%, un record historique qui démontre à lui seul l’arrêt complet des ventes dans l’Hexagone. Au cumul des deux premiers mois de l’année, les particuliers ont chuté de 19,98% et ne représentent que 41,02%.

Le canal tactique des véhicules démonstration en pleine forme

Comme c’était attendu également, les constructeurs se réfugient sur le canal tactique des véhicules de démonstration pour écouler des volumes. Ce canal gagne encore 12,28% en février pour une part de marché de 17,57%. Au cumul des deux premiers mois, ce canal tactique non rentable, qui renvoie les véhicules neufs automatiquement vers le marché de l’occasion, a progressé de 9,41% pour une pénétration de 18,68%.

Le B2B se reprend un peu

À l’opposé des ménages, les entreprises (hors professionnels de l’automobile) ont accru leur demande en février. Les immatriculations aux sociétés qui avaient perdu sur un an 2,3% en janvier, se sont redressées en février de 19%. Pour les deux premiers mois de l’année, la hausse est de 8,5%. La progression provient principalement des financements en location longue durée qui pour les sociétés a augmenté de 23,5% en février et de 12% sur les deux premiers mois de l’année.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos
Recherche
EVENEMENT A LA UNE