Les ventes européennes de VN en hausse en octobre

Publié le par

Selon l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), le marché européen a bénéficié en octobre d’un retour à la croissance après un mois de septembre morose. Un dynamisme qui a particulièrement profité aux marques françaises et asiatiques, tandis que les premium ont souffert.

Les ventes européennes de VN en hausse en octobre

Le marché européen s’est ressaisi : au mois d’octobre, 1 169 672 véhicules particuliers neufs ont été vendus, soit une progression de 5,9 % par rapport à la même période en 2016. Quatre des cinq plus importants marchés européens ont bénéficié de cette croissance, à l’exception une nouvelle fois du Royaume-Uni, fortement impacté par les incertitudes liées au Brexit. Le pays a vu ses immatriculations reculer de 12,2 % en octobre.

À l’inverse, l’Espagne et la France ont affiché une belle progression de 13,7 % avec des volumes respectifs de 94 700 et 176 500 unités. L’Italie n’a pas été en reste avec une augmentation de 7,1 % à 157 900 unités, tandis que les ventes en Allemagne se sont accrues de 3,9 % à 272 900 VP neufs. Les pays de l’Est ont une nouvelle fois tiré leur épingle du jeu, avec de belles croissances à commencer par la Hongrie (+ 30 % et environ 10 400 unités), la Bulgarie (+ 41 % et 3 000 unités) ou encore la Slovénie (+ 33 %, 6 500 unités).

Les marques françaises à la fête, le premium à la peine

L’analyse par groupes automobiles montre une belle dynamique pour la plupart d’entre eux. Du côté des Français, PSA a bénéficié de l’ajout des ventes d’Opel (environ 67 000 unités) avec, à la clé, une augmentation de ses ventes de VP de 74 % à près de 190 000 unités. À périmètre constant, le groupe a tout de même progressé de près de 13 %. Chez Renault, la hausse a atteint 17 % à 124 000 unités.

Du côté des groupes étrangers, le dynamisme est a allé chercher du côté des asiatiques : Toyota a bénéficié d’une croissance de 20 % à 55 000 ventes, tandis que les marques Hyundai et Kia ont de nouveaux affiché une forte hausse respective de 7,9 et 10 % pour des volumes de ventes de véhicules particuliers neufs d’environ 37 000 et 42 000 unités. Suzuki a vu ses ventes bondir de près de 39 % à 19 000 unités.

Les performances sont en revanche plus mitigées chez les premium. Pour preuve, BMW a subi un recul de ses ventes de près de 8 % à 71 500 exemplaires, tandis que Volvo a vu ses ventes reculer de 3,7 % à 23 340 unités. Jaguar Land Rover n’a pas fait mieux avec une chute de 12,4 % à environ 14 000 unités.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos