Les ventes européennes de Volvo Cars chutent de 66,8 % en avril

Publié le par

Entre janvier et avril 2020, les ventes mondiales de Volvo Cars ont atteint 163 649 unités, soit un recul de 24,9 % par rapport à la même période l’an dernier.

© Volvo Cars
© Volvo Cars

Alors que les concessions rouvrent progressivement en Europe, l’heure est au bilan pour la firme scandinave. Et il n’est pas très bon. Sans surprise, les ventes mondiales connaissent un effondrement en raison de la fermeture des concessions pendant plusieurs semaines. Volvo Cars a vendu 31 760 véhicules dans le monde au mois d’avril, ce qui correspond à une baisse de 43,8 % par rapport à avril 2019 (56 535 unités). En Europe, les performances commerciales ont fortement pâti des mesures de confinement en vigueur dans plusieurs marchés clés comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France, l’Italie ou encore la Belgique. Volvo Cars affiche un recul de 66,8 % sur le seul mois d’avril. 9 283 véhicules ont trouvé un acquéreur contre 27 963 en avril 2019. Au plus bas du classement se situent les États-Unis qui peinent à dépasser la barre des 4 000 unités : 3 866 en trente jours, soit une baisse de 53,8 % par rapport à la même période l’année dernière. L’unique exception de cette crise économique mondiale est la Chine, où la période de confinement a commencé et a été levée avant le reste du monde. Le constructeur suédois constate un retour à la normale de la fréquentation dans les showrooms automobiles, voire une appétence pour ses modèles : 14 724 unités vendues contre 12 192 en avril 2019, soit une hausse de 20,8 %.

Un constat sans appel entre janvier et avril

Sur les quatre premiers mois de l’exercice en cours, les résultats ne sont évidemment pas meilleurs. À l’échelle mondiale, Volvo Cars affiche un recul de 24,9 % avec 163 649 véhicules vendus contre 217 855, entre janvier et avril 2019. Cette fois, tous les marchés de commercialisation affichent des résultats en déclin : -15,6 % en Chine (35 504 unités contre 42 078 en 2019), -23,3 % aux États-Unis (23 351 unités contre 30 425 en 2019) et -30,3 % en Europe (79 793 unités contre 114 483 en 2019). Grâce à la réouverture progressive des réseaux de distribution, le marché automobile pourrait reprendre des couleurs en mai.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos