Luc Chatel réunit les fédérations professionnelles de la filière automobile

Publié le par

Le secrétaire d’État à l’Industrie et à la Consommation, porte-parole du gouvernement, a reçu ce matin (11 janvier) à Bercy les fédérations professionnelles représentant les équipementiers et les sous-traitants du secteur pour leur présenter en détail les mesures du pacte automobile rendu public par Nicolas Sarkozy le 9 février.

« Au-delà des prêts participatifs accordés aux constructeurs et du financement mis à la disposition de leurs filiales bancaires, les mesures du plan ont été conçues en réponse directe aux préoccupations exprimées par l’ensemble de la filière (équipementiers et sous-traitants) lors des États généraux de l’automobile qui se sont tenus à Bercy le 20 janvier dernier », explique le secrétariat d’État du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi dans un communiqué diffusé ce jour. Ainsi, Luc Chatel est-il revenu en détail sur la réduction des délais de paiements grâce à la mise en œuvre de la loi de modernisation de l’économie (LME) par les constructeurs automobiles. Son application se traduirait par l’apport de 2 milliards d’euros de trésorerie aux fournisseurs autos. Il a ensuite mentionné le Fonds de garantie pour les prêts octroyés aux équipementiers et aux sous-traitants via l’Oseo (1 milliard de prêts supplémentaires), le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (doté de 600 millions d’euros au lieu des 300 millions initiaux) et la convention nationale de chômage partiel pour le secteur automobile (1,5 à 1,75 euros seront pris en charge par l’État par heure chômée selon la taille de l’entreprise).

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos