Ma vie au GARAC : Julien Brodin 2e année de BTS Maintenance des Véhicules de Transport Routier

Publié le par

Garac
Garac

Après ma 4e, je suis entré en DIMA dans un garage de mécanique et carrosserie automobile, ce qui m’a permis de faire mon choix. J’ai opté pour la mécanique et ce, dans une entreprise spécialisée dans le véhicule industriel et le VUL, deux aspects du 4 roues.
Depuis tout petit, j’ai été habitué à travailler avec mon grand-père qui est un collectionneur de voitures. Il reprend des véhicules accidentés et les remet en état.
Aujourd’hui , Je suis en apprentissage chez RENAULT TRUCKS à Saint Ouen l’Aumône où le chef d’atelier, Grégory Houck, est d’ailleurs un ancien du GARAC.

JPEG - 84.1 ko

Le Monde du Véhicule industriel est très intéressant : les technologies y arrivent 5 à 6 ans avant que les voitures en bénéficient. Les clients sont des professionnels : avec les contrats d’entretien de flottes, on sait ce que le client attend de nous. Cela facilite les rapports.
C’est aussi un monde où l’on est toujours en formation, avec des budgets importants pour maintenir le niveau de performance des techniciens.
C’est pourquoi, j’ai décidé poursuivre ma formation en préparant le BTS Maintenance des Véhicules de Transport.

La marche entre le BAC Pro et le BTS est haute. Les cours sont compliqués et il y a beaucoup de travail. Le niveau d’exigences n’a rien à voir avec le Bac, notamment en maths, en sciences physiques et en AFS. Mais c’est stimulant et valorisant pour moi qui n’était pas trop « scolaire ».
Après mon BTS, j’envisage de faire une licence OMSETE pour le management des flottes. Les aspects de gestion, en général, et de management des équipes, en particulier, m’intéressent beaucoup. Avec de l’expérience, j’aimerais devenir chef d’équipe, voire gestionnaire de flottes.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos