Ma vie au Garac : Benjamin Pouillard, 2e année de BTS Maintenance de véhicules motocycles

Publié le par

Garac
Garac

Bien qu’ayant toujours été « à fond dans la moto », j’ai fait trois ans de Staps après mon bac S, car je croyais qu’il fallait avoir préparé un bac professionnel pour faire de la mécanique moto. Mais, durant ces trois années, j’ai passé beaucoup de temps dans mon garage où j’avais trois motos. Alors, forcément, je me suis remis en question...

J’ai connu le Garac grâce à un collègue de travail (j’ai toujours travaillé durant mes études), qui avait un petit frère élève en BTS.. J’aurais aimé suivre cette formation en apprentissage, mais j’ai préféré choisir le Garac qui est nettement mieux équipé en motos et autres matériels. De plus, on y fait des projets parallèles aux études.

Par exemple, j’ai toujours rêvé de participer au Tourist Trophy sur l’île de Man, l’un des évènements les plus suivis au monde. J’ai pu organiser cet évènement pendant 15 jours, avec l’aide de M. Béhal, l’un de nos professeurs, et de trois autres apprentis. Nous avons assuré la maintenance du meilleur pilote français du moment, Fabrice Miguet. Cela m’a d’ailleurs permis, avec un camarade de classe, d’assister ce même pilote à l’Open Trophy en Belgique durant les vacances. À la rentrée scolaire, nous avons également entretenu et maintenu les dix motos-cross qui encadraient la course de VTT du Roc d’Azur à Fréjus. J’ai fait mes stages de première année chez Yamaha Le Chesnay. J’ai d’ailleurs poursuivi par deux mois de job d’été chez eux.

Pour l’avenir, je souhaite préparer une licence professionnelle de Maintenance et systèmes pluri-techniques pour le développement des véhicules de compétition. Et qui sait, pourquoi pas la formation d’ingénieur du Garac en mécatronique. Car après la compétition, je reviendrai dans le secteur de la distribution moto.

Portes ouvertes du Garac : 16 mai de 14 heures à 16 heures et le 13 juin de 9 h 30 à 12 heures.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos