Ma vie au Garac : Enzo Demri, apprenti en CAP Réparation des carrosseries

Publié le par

Ma vie au Garac : Enzo Demri, apprenti en CAP Réparation des carrosseries

J’ai toujours trouvé que c’était un beau métier que de réparer des choses abimées et tout particulièrement des voitures. Logiquement, je me suis orienté vers la carrosserie après la 3eme.

Je suis apprenti à la Carrosserie du Pont-Neuf à Argenteuil (95). Je répare toutes sortes d’éléments abimés comme les portes, les capots, les pare-chocs... Pour moi, l’apprentissage me permet de développer l’aspect pratique, ce qui me semble essentiel dans un métier très manuel comme la carrosserie.

Au GARAC, j’ai participé à un projet : celui de la 308 qui sera utilisée dans des courses de rallye. J’ai effectué un renforcement de la structure en soudant certaines parties. La passion de la carrosserie m’est venue quand j’allais rendre visite à mon oncle dans son garage. Enfant, j’adorais le voir redonner vie à des voitures abimées. C’est un beau métier qui, je crois, existera toujours et qui permet de bien gagner sa vie si on fait preuve d’un bon savoir-faire. Après mon CAP carrossier, je souhaite faire un CAP peinture dans le but de devenir carrossier peintre.

Prochaines portes ouvertes du Garac : samedi 6 avril de 9h à 12h. Informartions sur www.garac.com

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos