Ma vie au Garac : Grégory Damay, Bac Pro vente auto

Publié le par

Ma vie au Garac : Grégory Damay, Bac Pro vente auto

Depuis tout petit, l’Automobile me plait : j’ai commencé à collectionner les modèles réduits, regarder les courses auto, les émissions à la télévision, lire des revues techniques. Avec mon inscription au GARAC, j’ai transformé cette passion de petit garçon en conscience professionnelle.

En 4e au collège, on m’a parlé du GARAC comme d’une école automobile très reconnue. Aussi, j’y suis entré pour faire ma 3e en Dispositif d’initiation aux métiers par l’alternance. J’ai opté ensuite pour une seconde BAC PRO en mécanique, mais ai préféré ensuite m’orienter vers la vente automobile. Le contact avec le client et surtout le développement du portefeuille clientèle me plaisent énormément.
Mon objectif professionnel est d’être vendeur auto VN et VO en concession ou vendeurs de pièces détachées et progresser dans la hiérarchie
Tout parait simple, mais c’est le fruit d’un cheminement depuis mon arrivée au GARAC. Mes débuts au GARAC ont été un peu compliqués. Je n’étais pas le plus sage des élèves... Porter des chaussures de ville, un pantalon correct, une montre, une ceinture n’était pas non plus dans mes habitudes...
Aujourd’hui, grâce à la patience de mes adjoints, de mes professeurs et de mes efforts, tout se passe bien. Je suis fier de mon évolution.
Durant un stage de 4 semaines chez FEU VERT à Ermont, j’ai pu être en contact avec la clientèle et ai appris à vendre des pièces détachées
Mes deux autres stages se sont déroulés chez TOYOTA MARECHAL à Eaubonne. J’ai prospecté des clients, les ai fidélisés. J’ai également fait des essais pour l’accueil clients
Après mon Bac, je souhaite faire un CPQ Conseiller Vendeur confirmé en pièces et accessoires automobiles.

JPEG - 29.3 ko

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos