Marc Hedrich, (Kia France) : « Notre gamme Eco Dynamics devrait représenter entre 20 et 25 % de nos ventes en 2019 »

Publié le par

Kia ambitionne d’occuper 2,8 % du marché français. Marc Hedrich, directeur général de sa filiale tricolore, mise beaucoup sur les atouts de la gamme Eco Dynamics pour atteindre cet objectif. En 2017, Kia s’est classé à la cinquième place du marché des véhicules hybrides et en quatrième position sur de celui des véhicules électriques.

Marc Hedrich, (Kia France) : « Notre gamme Eco Dynamics devrait représenter entre 20 et 25 % de nos ventes en 2019 »

Auto Infos : Quels étaient vos scores au pointage cumulé de la fin mars ?

Marc Hedrich : À cette date nous occupions 2,03 % du marché français. Ceci a correspondu à une augmentation trimestrielle de 17 % de nos ventes. Après une séquence de deux années où nous avions enregistré une croissance à deux chiffres… Dont un gain de 10,5 % pour la seule année passée ! Nous sommes en ligne avec notre objectif sur un marché 2018 estimé à 2 185 000 unités. Dans ce contexte, nous ciblons effectivement un volume de 43 000 livraisons VN pour un taux de pénétration de 2 %. Qui plus est, nous avons annoncé à nos concessionnaires que nous désirions pouvoir diffuser en France plus de 56 000 voitures/an à l’horizon de 2020 et occuper alors 2,8 % d’un MTM de 2,2 millions d’unités. Précision utile, nous validons 65 % de nos ventes auprès des particuliers. Ceci nous permet de réaliser 2,9 % des immatriculations de ce créneau spécifique devant Nissan, Fiat et Opel. Cette démarche favorise en outre la préservation des valeurs résiduelles de nos modèles.

A. I. : Quid de vos sorties de véhicules ?

M. H. : L’an dernier, nous avons renouvelé une noria de modèles. A savoir : les Picanto et Rio, le crossover de segment B Stonic, la Ceed, le Sportage et la berline Optima. Sans oublier le Crossover Hybride Niro et le Sorento. Enfin, nous avons commercialisé la berline d’image Stinger. En 2018, une Niro électrique sera présentée lors du Mondial de Paris, comme nous allons distribuer la nouvelle Ceed à partir de septembre. En année pleine (soit dès 2019), elle sera proposée en versions break et berline et devrait ainsi séduire dans l’Hexagone près de 4 500 clients. Sachant qu’elle connaîtra encore d’autres déclinaisons et pourrait générer à terme près de 10 000 ventes annuelles.

A. I. : La progression de vos résultats implique-t-elle un renforcement de votre réseau ?

M. H. : Nous disposons de 208 points de vente et de services et bénéficions d’un taux de couverture territoriale supérieur à 90 %. Notre ambition est de porter ce tissu de sites à hauteur de 220 points de représentation. Mais nous n’irons pas au-delà. Et cette évolution devra se faire en maintenant une performance des 119 opérateurs avec lesquels nous travaillons. Donc, en veillant notamment à ce que leur taux de rentabilité reste établi à raison de 1,2 % sur chiffre d’affaires hors taxes… Compte tenu d’un delta de croissance qui a atteint la barre des 25 % depuis deux ans. Nous tenons nos chiffres et nos distributeurs gagnent de l’argent.

A. I. : Quel est le poids des ventes de la gamme Eco Dynamics dans votre performance ?

M. H. : Ses cinq modèles utilisant les trois énergies alternatives électrique, hybride et hybride rechargeable - Soul électrique, Niro hybride rechargeable, Optima hybride rechargeable, Optima SW hybride rechargeable et Niro hybride - génèrent 12 % de nos commandes. Ce ratio devrait représenter 20 % à 25 % de nos livraisons dés l’an prochain. En finale, la croissance de Kia est fondée sur trois piliers : la force de son design, la qualité de ses produits, et l’attractivité de l’offre Eco Dynamics.

A. I. : Quels sont les jokers de la gamme Evo Dynamics ?

M. H. : Ils sont nombreux. Concernant le Niro hybride, nous disposons d’une vraie boîte automatique (DCT) qui constitue un atout maître face à la concurrence japonaise, notamment. Côté offre électrique, nous disposons de batteries pouvant encaisser l’impact de charges rapides sans s’abimer. Côté Plug-in hybride, et en plus de caractéristiques physiques qui nous permettent de proposer simultanément une berline, un break et un Crossover, nos modèles affichent des performances électriques qui vont de 45 à 60 kilomètres, tout comme leur contenu est garanti sept ans. De fait, et via l’offre Eco Dynamics, nous sommes un des rares constructeurs généralistes à proposer (pour des tarifications compétitives) toute la palette des moteurs environnementaux actuels.

A. I. : Quel est le volume des ventes de vos modèles Soul, Niro et Optima ?

M. H. : Nous sommes sur un rythme actuel et annuel de 3 500 ventes Niro, pour un volant de 1 000 immatriculations de Soul électriques, contre 200 livraisons d’Optima.

A. I. : Quid de l’ADN de Kia ?

M. H. : Notre credo du « pouvoir de surprendre » caractérise bien l’ADN de notre marque. Elle est dynamique, jeune, profite d’un design original et entend générer une certaine joie de vivre. En addition, nous bénéficions de notre maîtrise technologique, comme de la variété de notre gamme.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos