Marché Europe : les ventes de voitures particulières en chute libre

Publié le par

Au cours des huit premiers mois de l’année 2020, la demande de voitures particulières s’est contractée de 32 %. Sur les deux derniers mois d’été, la dégringolade est toutefois plus contenue à - 5,7 % en juillet et - 18,9 % en août.

© ACEA
© ACEA

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) vient de dévoiler les chiffres de vente de voitures particulières en Europe et, une fois n’est pas coutume, le bilan accuse l’impact de la crise sanitaire. Entre janvier et août 2020, plus de 6 millions de voitures neuves (6 123 852 précisément) ont ainsi été immatriculées dans l’Union européenne, soit près de 2,9 millions de moins qu’au cours de la même période l’an dernier.

Parmi les quatre principaux marchés des 27 (à l’exclusion du Royaume-Uni), c’est l’Espagne qui accuse la plus importante décroissance avec - 40,6 %. Suivent ensuite l’Italie (- 38,9 %), la France (- 32 %) et l’Allemagne (- 28,8 %). En termes de volumes, la différence entre notre marché tricolore et celui de nos voisins germains varie toutefois du simple au double. L’Hexagone plafonne en effet sous la barre du million (998 409) alors qu’outre-Rhin, le nombre de mises à la route depuis janvier s’établit à 1,8 million.

Un été en dents de scie

En juillet 2020, les immatriculations de voitures particulières neuves dans l’Union européenne sont parvenues à tempérer l’éboulement des ventes, affichant seulement - 5,7 % par rapport à juillet 2019. Sept des 27 États membres ont même enregistré une croissance positive. Il s’agit de la France (+ 3,9 %), de l’Espagne (+ 1,1 %), du Danemark (+ 13,4 %), du Luxembourg (+ 14,9 %) ou encore des Pays-Bas (+ 4 %). Hors de l’Union européenne, le Royaume-Uni (+ 11,3 %), l’Islande (+ 44,5 %) et la Norvège (+ 6,5 %) ont également amorcé une reprise des achats automobiles.

Malheureusement, après ce mois de juillet ensoleillé, août a perdu un peu de sa superbe avec un net repli de 18,9 % sur le marché européen global. À l’exception de Chypre (+ 14,1 %), tous les pays de la région ont en effet subi des pertes par rapport à août 2019. Sur les quatre principaux marchés de l’Union européenne, l’Italie figure comme le pays ayant obtenu les meilleurs résultats de ventes, avec une légère diminution de 0,4 %, tandis que l’Allemagne, la France et l’Espagne endurent des baisses respectives de - 20 %, - 19,8 % et - 10,1 %.

Le groupe Volkswagen leader des ventes

En plus de l’évolution du marché par pays, l’ACEA s’est attelé à détailler le bilan des immatriculations par constructeurs. Comme l’an dernier, le groupe Volkswagen – regroupant entre autres les marques Volkswagen, Skoda, Audi, Seat et Porsche – se retrouve en tête des firmes automobiles. Certes, l’entité allemande décroche de 29,8 % en un an, mais presque 1,6 million de VP livrés, elle conserve la première place loin devant le groupe PSA – Peugeot, Citroën, Opel, DS – avec ses 938 592 immatriculations sur les huit premiers mois de l’année (- 38,3 %).

Troisième, le groupe Renault ne dépasse pas non plus le million de ventes (702 322) mais chute moins que son concurrent tricolore (- 34,5 %). De son côté, le groupe BMW perd 20,6 % sur un an mais connaît un regain sur le mois d’août 2020 (+ 6,8 %). Le constructeur est d’ailleurs le seul à remonter sa jauge d’immatriculations sur cette période avec Hyundai (qui compte aussi Kia dans son giron), se hissant à + 1,9 %.

Mots clefs associés à cet article : Marché

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos