Marché automobile : nouveau plongeon en mai

Publié le par

Les ventes de voitures neuves ont affiché une baisse de - 10,3 % (148 554 unités) au mois de mai. Dans ce contexte, les marques françaises ont subi un repli de - 12,1 % (76 148 unités), soit une part de marché de 51,26 %. Dans le même temps, les livraisons des importateurs (72 406 unités) ont dévissé de - 8,4 %, pour une part de marché de 48,74 %. Les pertes sont contrastées dans le clan des constructeurs tricolores : - 20,3 % pour Renault, - 14,5 % pour Citroën, et de - 2,9 % pour Peugeot. Il convient toutefois de souligner la position positive enregistrée par Dacia (+ 0,4 %). Côté importateurs, la grande majorité des constructeurs ont subi des pertes de volumes, à l’exception d’Audi (+ 1,9 %), de Fiat (+ 12,3 %), de Mercedes (+ 3,2 %), de Mazda (+ 13,8 %), d’Honda (+ 12,1 %), et de Nissan (+ 0,8 %). Par ailleurs, les ventes des marques coréennes se sont étiolées, pour la première fois depuis des mois, de - 6,3 % pour Hyundai et de - 5,3 % pour Kia. Au cumul des cinq premiers mois de l’année, le marché a enregistré une baisse de 11,9 % (740 185 unités) et une perte de volumes de - 13 % pour les marques hexagonales (389 860 unités) qui détiennent 52,67 % du marché. Les importateurs ont, eux, enregistré une perte de leurs immatriculations de - 10,6 % (350 325 unités). Enfin, les ventes de véhicules utilitaires légers ont reculé en cinq mois de - 9,3 % (153 488 unités). Sur ce terrain, celles des constructeurs nationaux (100 157 unités) ont enregistré une perte de - 12,9 % pour une part de marché de 65,25 %, et celles des importateurs ( 53 331 unités) ont affiché un repli de - 1,7 % pour une part de marché de 34,75 %.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos