Marché des voitures particulières : coup d’arrêt en février

Publié le par

Après des mois de décembre 2016 et janvier 2017 portés par les immatriculations tactiques, le marché des voitures neuves particulières révèle sa vraie tendance en février avec une baisse de - 2,7 % en données brutes.

Marché des voitures particulières : coup d'arrêt en février

Malgré une nouvelle hausse des ventes tactiques en février à travers les véhicules de démonstration (+ 19,06 %) et la location courte durée (+ 1,1%), le marché des voitures particulières n’aura pas résisté à une baisse logique par rapport à février 2015. Selon les chiffres fournis par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), 161 886 unités ont été immatriculées en février, soit un recul de - 2,9 % en données brutes. Grâce au bon mois de janvier dernier, avec les raisons que l’on connaît, les deux premiers mois de l’année 2017 sont restés dans le vert avec 314 932 immatriculations, soit une hausse de 3,2 % en données brutes (42 jours de janvier à février 2017 et 41 jours de janvier à février 2016).

Forte baisse des marques françaises

Les marques françaises ont enregistré un fort recul, tant du côté du groupe PSA (- 7,4 %) que du groupe Renault (- 3,8 %) pour une part de marché totale de 52,09 %. Dans le détail, il convient de souligner les baisses de Peugeot (- 7,7 %), de Citroën (- 3,1 %), de DS (- 34 %), de Renault (- 6,3 %). Seule la marque Dacia (+ 5,6 %) a sorti son épingle du jeu en février.

Fortunes diverses pour les marques étrangères

Côté marques étrangères, il convient de souligner les bons chiffres de Toyota (+ 25,7 %) et de Lexus (+ 14,5 %) pour le groupe Toyota. Le groupe FCA a également progressé de + 6 % avec ses marques Fiat (+ 7,3 %), Jeep (+ 2,1 %) tandis qu’Alfa Romeo a enregistré une légère baisse (- 0,2 %). Le mois de février a plutôt été bon pour Kia (+ 12,3 %), Mercedes (+ 7,4 %) et Volvo (+ 28,2 %).

Au niveau du groupe Volkswagen, premier importateur français, on notera un recul global de - 6,5 % dont des baisses pour Volkswagen (- 9 %), Audi (- 12,7 %) et Skoda (- 4,6 %). En revanche, Seat a fait un bond de + 26,7 %. La marque Ford a reculé de - 1,5 % tandis qu’Opel était stable à - 0,6 %. Les marques Nissan (- 19,1 %) et Hyundai (- 4,6 %) ont également connu une baisse en ce mois de février. Tout comme BMW (- 5,8 %) alors que Mini a progressé de + 5,3 %.

Le marché des VUL a progressé de + 4,3 %

Sur cette même période, le marché des véhicules utilitaires de moins de 5 tonnes a conservé sa vigueur avec une progression de + 4,3 % pour un total de 34 624 unités immatriculées. Les marques françaises et étrangères ont respectivement progressé de + 3,1 % et de + 6,6 %.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos