Masters 2016 : une rentabilité retrouvée

Publié le par

Cette édition 2016 des Masters Auto Infos a été une nouvelle fois l’occasion d’attester de la vitalité des acteurs de la distribution automobile. Cette année, une donnée est plus particulièrement à mettre en exergue : celle de la rentabilité, qui a connu une progression significative entre 2014 et 2015.

Masters 2016 : une rentabilité retrouvée

La 17e édition des Masters Auto Infos a été marquée par plusieurs records : celui du nombre de groupes de distribution répertoriés mais aussi du nombre de véhicules neufs commercialisés par ces opérateurs qui ont choisi de jouer le jeu de la transparence. Une autre donnée importante à retenir et qui a marqué les investigations d’Auto Infos, celle de la rentabilité qui a connu par rapport à 2015 une très forte évolution positive.

Que ce soit pour les groupes distribuant plus ou moins de 7 000 VN, la croissance est à deux chiffres. La rentabilité moyenne a ainsi atteint 1,49 % pour les groupes commercialisant moins de 7 000 VN, soit une hausse de 22,1 % par rapport à l’année 2014 (édition 2015) où cette rentabilité se limitait à 1,22 %. La progression est encore plus spectaculaire par rapport à 2013, année où la rentabilité stagnait en dessous des 1 %, à 0,91 % précisément. La progression concernant les groupes commercialisant plus de 7 000 véhicules neufs est tout aussi impressionnante, puisqu’elle dépasse pour cette édition 2016, le cap des 1 % à 1,13 %. Pour rappel, lors de l’édition 2015, cette rentabilité est restée au seuil des 1 % (0,99 %), tandis que l’édition 2013 a été marquée par une rentabilité de 0,73 %.

Les marchés VN et VO bien orientés

Une telle progression de la rentabilité est expliquée par la combinaison de plusieurs facteurs positifs, dont, en premier lieu, la reprise du marché du véhicule neuf. 2015 a effectivement sonné la fin des années de morosité qu’a subi le marché du véhicule neuf, avec une croissance bien au-dessus des prévisions, à 6,4 % et 1,91 million d’unités. 2016 s’annonce également sous de bons auspices : à fin mai, le marché des véhicules particuliers neufs a bénéficié d’une hausse des ventes de 7,3 % à 875 079 unités.
Cette tendance à la reprise a également été observée sur le marché des véhicules d’occasion avec une croissance depuis le début de l’année de 4,6 %.

Mais l’activité après-vente n’est pas non plus étrangère à cette progression de la rentabilité. Un grand nombre de marques, appuyées par leur réseau, mènent des politiques destinées à profondément repenser leur activité après-vente en plaçant en son centre le client. Sans oublier le boom de la LOA et son impact positif aussi bien en vente, via un renouvellement plus rapide des contrats, qu’en après-vente grâce à un meilleur suivi et une fidélisation accrue du client.

La LOA booste la vente et l’après-vente

Pour rappel, selon les derniers chiffres de l’Association française des sociétés financières (ASF), les financements de véhicules neufs ont représenté 1,865 milliard d’euros sur les quatre premiers mois de l’année contre 1,550 milliard durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 20,4 %. Cette tendance haussière est à mettre au crédit de l’engouement non démenti des automobilistes français pour la location avec option d’achat (LOA). Ce mode de financement a représenté 1,141 milliard d’euros au premier trimestre, soit une hausse de 35,7 % par rapport à 2015, et ne cesse de progresser au fil des mois. Une tendance qui laisse présager des jours et une rentabilité encore meilleure pour les groupes de distribution.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos