Masters Auto Infos 2021 : les temps forts

Publié le par

La cérémonie des Masters Auto Infos s’est tenue le 1er septembre dernier devant une assemblée fournie. Retour sur quelques faits saillants de l’événement sous forme de verbatim.

Masters Auto Infos 2021 : les temps forts

La vingt-deuxième cérémonie des Masters Auto Infos s’est tenue le 1er septembre dernier, ouvrant ainsi le retour des événements en présentiel en attendant les #Connect, dont #ConnectEurope.

José Baghdad (PwC) : « Les résultats des groupes de distribution dans le millésime 2021 des Masters sont tout à fait corrects. Malgré la crise et toutes les mauvaises nouvelles que nous connaissons. C’est la marque d’une grande capacité d’adaptation et d’une belle résilience ».

Ivan Segal (Renault) : « Résilience et adaptabilité ont été les deux mots clés de l’année passée. Du siège des constructeurs aux points de vente, à tous les étages, tous les professionnels ont dû faire montre de flexibilité et d’adaptation. Il faut le saluer. Sur fond de crise et de grande mutation, avec l’électrification dictée par les législateurs et les citoyens, les opinions publiques étant favorables à la décarbonation. Nous accompagnons et nous stimulons ce mouvement, mais cela nécessite aussi une grande implication pour la réassurance des clients ».

Ivan Segal (Renault) : « Les discussions autour des nouveaux contrats de distribution génèrent quelques frictions, c’est normal, car notre secteur évolue, électrification, location des véhicules, logique d’abonnements, digitalisation, package de mobilités, etc. Mais une chose est sûre, le constructeur ne peut pas remplacer ses distributeurs, il ne pourra jamais traiter seul tous les process clients avec une grande proximité. Le rôle de la distribution va évoluer, mais son principe même n’est pas remis en question ».

Maxime Parascandola (groupe Parascandola) : « Notre chiffre d’affaires a notamment progressé parce que nous avons réalisé des opérations de croissance externe. Nous avons été audacieux. Nous avons conclu des transactions la veille du premier confinement de 2020 ! ». (ndlr : le groupe Parascandola a repris les sites Citroën et DS Automobiles du garage Bernard à Orange, Carpentras et Bagnols-sur-Cèze).

Xavier Trujas (Carwest) : « Nous sommes restés conquérants et nous avons réalisé des opérations de croissance externe malgré le Covid. Nous avons notamment signé un accord en mars 2020 et nous n’avons vu les équipes qu’en juillet. La rentabilité du groupe a été portée par la marque Peugeot en VN, c’est clair. Nous avons également bien travaillé sur le VO. D’un point de vue général, nous avons su réduire nos coûts et utiliser les outils que le gouvernement mettait à notre disposition, PGE et aides diverses ».

Paul Kroely (groupe Kroely) : « Notre rentabilité était très bonne en 2020, mais il faut reconnaître que dans ce domaine, nos performances sont bien sûr très dépendantes des marques que nous distribuons ».

Rodolphe Vincent (groupe Vincent) : « Nous avons enregistré de très bonnes performances sur l’activité VO et c’est le fruit du travail de toutes les équipes. Le VO demande un effort collectif dans une concession, c’est l’affaire de tous, au-delà des seuls départements VO. De plus, nous avions pris le parti d’avoir des stocks et cela a payé ».

Olivier Ertel (groupe Michel) : « Nous accordons un soin particulier au financement des véhicules et ce prix vient récompenser nos efforts, notamment sur le VO. Nous avons encore une marge de progression dans ce domaine et nous allons donc poursuivre notre travail, qui passe principalement par nos partenaires constructeurs, les captives, dont la Diac ».

David Gaist (groupe GCA) : « L’après-vente a un impact très significatif sur nos performances de rentabilité et cela s’est encore vérifié en 2020. Je tiens à souligner que l’apport de notre centre d’appel a été très important ».

Rappelons enfin que le groupe LG Automobiles, dirigé par Ludovic Garcia, a été mis à l’honneur par le prix Formation et RH des Masters Auto Infos, en partenariat avec le GNFA. Certains chiffres valent mieux qu’un long discours : 70 contrats d’alternance au sein du groupe, 25 % de femmes dans l’effectif global et 50 % de femmes au comité de direction. Sans oublier le futur lancement d’un label Madame LG et un soin permanent porté à la mobilité et aux promotions internes.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos