McLaren Automotive se réorganise dans le monde

Publié le par

La nouvelle division est dirigée par Brett Soso, directeur général Europe, Moyen-Orient et Afrique. Chaque sous-région est gérée par un directeur de marché qui aura pour rôle de renforcer la visibilité de McLaren Automotive au sein des différentes zones commerciales.

© McLaren Automotive
© McLaren Automotive

« EMEA ». Sous ces quatre lettres sont désormais réunies les activités de McLaren Automotive en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Cette nouvelle entité vise à créer des synergies entre les régions, mais aussi à rationaliser les opérations commerciales ventes et marketing du constructeur britannique. Les quatre sous-régions seront organisées en fonction de la géographie, de la culture et des exigences spécifiques des marchés. Ainsi, l’Europe de l’Ouest (Suède, Pays-Bas, Belgique, France, Monaco, Italie et Espagne) est dirigée par Steve Robson. Le Royaume-Uni est sous la tutelle de Stephen Harvey. L’Europe centrale (Allemagne Suisse, Lettonie et Pologne) est sous la responsabilité de Bastian Luehmann. Enfin, la nomination du directeur de marché pour le Moyen-Orient et l’Afrique (Bahreïn, Oman, Koweït, Arabie saoudite, Qatar, Liban, Emirats Arabes Unis et Afrique du Sud) sera annoncée ultérieurement. Et pour chapeauter l’ensemble de cette nouvelle organisation, la marque a promu Brett Soso comme directeur général qui a rejoint l’écurie en août 2018. « La consolidation de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique sous une même entité régionale sera sans doute bénéfique pour McLaren Automotive. À l’aube de notre deuxième décennie, je suis convaincu que cette organisation renforcée nous permettra d’atteindre l’excellence opérationnelle et d’offrir les plus hauts niveaux de service à nos clients les plus exigeants et à nos distributeurs », commente-t-il. La nouvelle entité régionale comprend vingt marchés, trente-six distributeurs et devrait représenter un tiers du volume mondial des ventes de la marque.

Cette réorganisation commerciale coïncide avec les dernières phases d’essai de la première supercar hybride haute performance de série de la marque. Le modèle, dont le lancement est prévu au cours du premier semestre 2021, reposera sur la toute nouvelle architecture McLaren Carbon Lightweight Architecture (MLCA) développée et fabriquée au Royaume-Uni. Celle-ci accompagnera la prochaine génération de supercars hybrides commercialisés dans les années à venir et ouvre ainsi une nouvelle ère d’électrification pour McLaren après la fin de la production des modèles de la Sports Series (introduite en 2015) prévue à la fin de cette année avec la 620R.

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos