Mercedes-Benz France confirme une stabilité des ventes VO en 2020

Publié le par

En 2020, Mercedes-Benz a immatriculé 52 600 véhicules neufs dans un marché automobile global de 1 650 000. La marque à l’étoile a notamment performé sur le canal des ventes à sociétés où elle affiche une progression de 14 % par rapport à 2019.

© Mercedes-Benz France
© Mercedes-Benz France

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire, Mercedes-Benz France est parvenu à conserver pour la quatrième année consécutive sa première place du marché haut de gamme. Au cours de l’exercice 2020, la marque à l’étoile a immatriculé 52 600 véhicules neufs et a enregistré une part de marché stable à 3,2 %. « Je suis particulièrement fier des résultats atteints durant cette année de crise sanitaire : c’est dans les moments difficiles que l’on voit la maturité d’une relation et la force d’une équipe, salut Reiner Hoeps, président de Mercedes-Benz France. (...) Je souhaite féliciter notre réseau de concessionnaires et de réparateurs agréés qui ont su s’adapter de manière exemplaire à cette situation inédite ».

La Classe A conserve son titre de best-seller du segment des véhicules compacts haut de gamme. Les GLA et GLB ont fait un excellent démarrage. Les modèles des gammes supérieures réalisent aussi de bons scores, notamment les GLC, Classe E et GLE. Mercedes-Benz France c’est surtout appuyé sur sa stratégie d’électrification et ses vingt modèles hybrides rechargeables pour creuser l’écart : 11 111 unités équipées de cette technologie ont été immatriculées en 2020, soit 21 % du volume de la marque, et 15 % du marché total des véhicules hybrides rechargeables. De plus, les livraisons électriques de Smart – passé au 100 % électrique en 2020 – ont progressé de 13 % par rapport à 2019. « Grâce à ces résultats sur les véhicules électrifiés, la France a contribué à réduire l’empreinte carbone de Daimler en Europe », se targue le constructeur allemand.

Enfin, l’activité dédiée aux véhicules d’occasion « Mercedes Benz Certified » a réalisé de bons résultats avec pratiquement le même volume qu’en 2019, soit 42 000 ventes labellisées. L’activité service après-vente, elle, enregistre une baisse de 9 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2019. Une performance jugée « très correct compte tenu du confinement ».

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos