Mercedes lance le label VO Milletoile

Publié le par

Le constructeur Premium lance son label VO de troisième génération. Gros plan.

Mercedes lance le label VO Milletoile

Accélération. Les concessionnaires Mercedes qui ont décrié dans le cadre de la dernière enquête de la Cote d’Amour 2013 les conditions d’accompagnement du négoce des VO mises en œuvre par la firme étoilée seront satisfaits. Car la marque allemande va lancer, dés ce 19 octobre, un nouveau label VO. Baptisé Millétoile, il fait suite aux labels Occasions Etoile et Millésime, qui avaient cours jusqu’ici au sein de leur réseau.

Porte d’entrée

Présentant ce nouvel outil de travail, le constructeur précise d’emblée qu’il compte s’en servir pour renforcer ses positions sur un marché de 5 millions d’unités/an caractérisé par sa stabilité, et où sa part de marché s’élève déjà à hauteur de 3 %... Alors qu’elle s’établit à 2,56 % sur le front du VN. Quoique l’importateur ait enregistré depuis janvier en France 33 579 immatriculations de véhicules neufs, et que ce volume soit en progression de + 0,6 % ; tandis que les ventes totales de voitures neuves (1 309 858 unités) sont apparues en baisse de 8,5 points au cumul de la fin septembre… Dans la foulée ses représentants ajoutent que la distribution de modèles de seconde main arborant l’étoile (qui bénéficient d’une des plus forte valeur résiduelle qui soit) constitue une véritable porte d’entrée pour ceux qui envisagent de s’offrir des véhicules sous leur logo. Puisque 10 % de ceux qui rentrent dans un showroom seraient prêts à s’intéresser à l’acquisition d’une Mercedes d’occasion. Tout comme les concessionnaires étoilés en livrent aux particuliers 25 000 chaque année, dont 90 % sous label. Reste que ces automobilistes sont avant tout des adeptes de produits Premium. Ce qui impose l’excellence à laquelle répondrait la configuration du label Millétoile.

Contenu riche

De fait, il concerne des voitures de moins de six ans et ayant parcouru moins de 120 000 kilomètres. Et il fait profiter ses bénéficiaires, réassurance oblige, d’un contrôle systématique des véhicules avant livraison, portant sur 178 points de qualification (moteur et boîte, carrosserie et peinture, freins, jantes et pneumatiques, éclairage et électronique, habitacle).
La vente de ces automobiles millésimés s’effectuera aussi sur la base de l’affectation d’un carnet d’entretien consultable en ligne, puis de la dotation d’une garantie de 24 mois à kilométrage illimité directement gérée par Mercedes. Avec en addition, une possibilité d’extension sur trois années. d’assurance « et » de mise en place de financements dédiés (dont une formule de location avec option d’achat). Qui plus est, Millétoile offre la possibilité d’obtenir, via une demande en ligne (avec réponse aux emails dans les 4 heures et/ou appel immédiat, l’essai d’un produit sélectionné. Cela, sur la base d’une prise de rendez-vous réalisée sous 24 heures.
Le tout s’agrémente ensuite et sur une période de trois ans, du bénéfice d’une assistance 24/24 et 7 jours/7 baptisée Mobilo. Cette dernière inclut la gestion logistique d’une panne et la mise à disposition d’un véhicule de remplacement.
Last but not least, sous certaines conditions, ce super label va permettre à un client de faire jouer le précepte du « satisfait ou remboursé » en restituant une auto dans laps de temps préétabli.

Mobilisation

Commentant cette « montée au service », Marc Langenbrinck, directeur général de Mercedes Benz Cars, souligne que 5 000 « occasions labellisées » vont être régulièrement disponibles dans le réseau Mercedes.
Tout comme il précise que 160 points de vente (ou 96 % des sites exploités par ses partenaires-distributeurs) ont déjà été sélectionnés et se sont mobilisés afin d’assurer la mise en œuvre du label qui voit le jour.
Pour ce faire, ces opérateurs doivent répondre aux exigences d’une charte de qualité.
Cette dernière englobe des engagements en matière de structures et de moyens. Dont : la détention d’un minimum de 5 voitures millésimées (pour un espace d’exposition de 20 m2 par véhicule), la mobilisation exclusive d’un vendeur, le suivi d’une formation de départ des équipes (sur 24 heures) et de cycle complémentaire triennal de cours, ou l’adoption d’une PLV et d’une identification spécifique…
Clap de fin : alors que certains restent attentistes quant à la dimension novatrice de cette montée en puissance, le déploiement de Millétoile doit être considéré par les concessionnaires qui vont le faire vivre, en se souvenant que le commerce de l’occasion serait à l’origine de près de 29 % de leur chiffre d’affaires consolidé « et » de 10 % de leur rentabilité sur chiffre global annuel hors taxes. Sachant qu’ils ont vocation à doper tous leurs postes de profit, alors que leur marge moyenne de profit se serait limitée à hauteur de 1,70 % en 2012. De quoi choyer les boosters !

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos