Michelin porté par les grandes dimensions en 2019

Publié le par

Michelin a réalisé un résultat opérationnel de 3 milliards d’euros en 2019, en hausse de 179 millions d’euros, pour un résultat net de 1,73 milliard d’euros, soit une amélioration de 70 millions d’euros.

© Michelin.
© Michelin.

Michelin a réalisé une bonne année en 2019 malgré un contexte délicat dans certains domaines d’activité. Le manufacturier français a vu ses ventes progresser en valeur malgré une baisse de 1,2 % des volumes. Ainsi, les ventes de la firme ont atteint 24,135 milliards d’euros l’année passée, contre 22,028 milliards d’euros en 2018. Une augmentation de 9,6 %, dont 6,8 % sont à mettre au crédit des entreprises Fenner, Camso et Multistrada, acquises par le manufacturier en 2018 et 2019. Le résultat opérationnel s’est donc élevé à 3 milliards d’euros, en hausse de 179 millions d’euros, dont 127 millions d’euros générés par les acquisitions déjà mentionnées. Les gains de compétitivité ont rapporté 61 millions d’euros à la société mais l’effet prix-mix/matières premières a augmenté de 324 millions d’euros. Un résultat dû à un « pilotage rigoureux des prix et un mix produit porté par la croissance des pneus tourisme 18 pouces et plus, par les activités de spécialités et l’équilibre première monte et remplacement dans les ventes du groupe », souligne Michelin. La croissance des dimensions des pneumatiques joue clairement en la faveur des manufacturiers depuis quelques années. Le groupe met également en avant l’équilibre entre première monte et remplacement, ce qui lui permet de ne pas subir trop durement les tendances de l’un ou l’autre de ces marchés. Sur le secteur des enveloppes tourisme et camionnette, l’année 2019 s’est terminée sur une baisse des volumes de 6 % en première monte au niveau mondial, tandis que le marché du remplacement est resté stable. L’effet prix-mix s’est avéré très positif pour Michelin avec une hausse de 2,2 %. Sur ces deux points importants, l’effet prix a représenté une augmentation de 230 millions d’euros et l’effet mix a rapporté 248 millions d’euros. Des résultats basés sur une stratégie premium qui a porté ses fruits en 2019. Cependant, l’évolution prévisible des marchés en 2020 rend prudent le manufacturier, qui table sur un résultat opérationnel en léger retrait et un Free Cash Flow supérieur à 1,5 milliard d’euros.

Mots clefs associés à cet article : Michelin

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos