Mitsubishi complète son réseau avec des pop-up stores

Publié le par

Depuis septembre dernier, et ce pendant 6 mois, Mitsubishi a pris ses quartiers à Val d’Europe (77) et à Créteil Soleil (94) en y installant son Outlander PHEV. Objectif : aller à la rencontre des clients et faire découvrir la motorisation hybride rechargeable.

Mitsubishi complète son réseau avec des pop-up stores

L’activité de la marque japonaise se porte bien dans l’Hexagone. En témoigne la croissance de 107 % sur le marché des véhicules à particuliers depuis le début de l’année, par rapport à la même période en 2017. Cette progression est avant tout liée à la Space Star , affichée à la vente à partir de 7 290 euros. À ce modèle s’ajoute l’Outlander PHEV, dont les effets positifs se font sentir depuis son restylage en septembre 2018. Le SUV hybride rechargeable, étendard technologique de la marque, a vu ses ventes multipliées par 2,5 par rapport à 2017. C’est justement pour surfer sur cette phase ascendante que le constructeur a installé début septembre deux « Pop-Up Stores », l’un dans le centre commercial Val d’Europe (77) et le second à Créteil Soleil (94). Pendant six mois, un Outlander PHEV est exposé au regard des visiteurs. Ces deniers peuvent alors s’arrêter entre deux courses et comprendre les rouages de cette technologie. Car voilà l’épine : "90 % des clients ne savent pas ce qu’est l’hybride rechargeable. Je suis donc obligé de passer par le digital, la presse ou encore ce type d’initiatives pour faire découvrir cette motorisation aux consommateurs et répondre à leurs interrogations", explique Patrick Gourvennec, président de Mitsubishi Motors France. Avec son modèle hybride rechargeable, le dirigeant veut faire évoluer les mentalités quand à la perception de la marque dans l’esprit des consommateurs, "afin qu’ils ne nous voient plus seulement comme un fabriquant de 4x4".

De la curiosité vers l’achat

Sur chaque site, deux ambassadeurs se relaient 7 jours sur 7 pour répondre aux questions des clients, sans avoir de pression de résultats contrairement aux vendeurs. Grâce à des bornes « Retency » installées sur le stand, qui captent la présence d’un smartphone (sans télécharger leurs données), Mitsubishi peut mesurer le trafic et ainsi savoir combien de personnes se sont arrêtées sur le stand depuis septembre. Sur 20 000 arrêts (est considérée comme arrêt, une pause d’un moins 1 minute 30), 2 000 clients potentiels ont poussé leur curiosité pendant 26 minutes, générant ainsi 500 leads, et dont 1/3 ont abouti à une demande d’essai en concession. L’équipe de Mitsubishi estime qu’entre 10 et 15 % de ces 200 demandes se sont conclues par une vente.

Centre commercial vs concession

Même si ce projet marketing représente 20 % du budget annuel de la marque, pour Patrick Gourvennec, les pop-up stores apportent un service et un maillage complémentaires au réseau de distribution classique, sans toutefois se substituer à celui-ci : "L’objectif est de monter rapidement en termes de visibilité, pour arriver à une croissance rapide. Pour construire c’est compliqué, notamment en région parisienne, et les rachats prennent du temps. Économiquement, nous ne pouvons pas avoir 15 points de vente dans Paris. Il faut donc maximiser la présence de la marque". Véritables gain de temps pour le réseau, les pop-up stores facilitent la prise de rendez-vous en concession, et permettent d’aller au-devant des clients, notamment ceux de province, de passage en région parisienne. À terme, Patrick Gourvennec prévoit de déployer au moins un pop-up store fixe sur Paris et Lyon pendant 12 mois, mais également des pop-up stores mobiles à Marseille et Lille pendant 4 mois (2 fois 2 mois), ou sur une période de 2 mois à Nantes et Bordeaux.

Pour rappel, le réseau de Mitsubishi compte actuellement 120 points de vente et 143 points de service pour 96 investisseurs, dont le plus important est Mont-Blanc Automobiles tenu par la famille Gonguet. Pour pallier à une zone de couverture insuffisante, la marque japonaise prévoit d’atteindre les 160 points de vente avant la fin de l’année 2019.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos