Mitsubishi rebondit bien en Europe en 2018

Publié le par

Mitsubishi a enregistré une croissance à deux chiffres sur le plupart des marchés en Europe.

Mitsubishi rebondit bien en Europe en 2018

Alors que la réorganisation de ses opérations vient tout juste d’être annoncée, Mitsubishi Motors Europe (MME) a enregistré une augmentation de ses volumes de ventes de 19 % en 2018, atteignant 165 259 unités contre 139 365 en 2017.

Au sein de la zone européenne, la plupart des marchés ont enregistré une croissance substantielle à deux chiffres, avec des résultats remarquables en France, en Italie, aux Pays-Bas, en Pologne ou en Suisse parmi les pays du top 12.

En termes de produits, les performances de l’année commerciale 2018 valident une nouvelle fois la stratégie de Mitsubishi Motors consistant à définir une position bien spécifique sur le marché, mêlant ses expertises reconnues dans les domaines des SUV et des véhicules électrifiés.

À ce titre, l’Outlander PHEV continue de jouer le rôle d’étendard de la marque, dont la demande a grimpé en flèche après le lancement l’été dernier du nouveau modèle 2019. Avec ses émissions de CO2 de seulement 46 g/km (40 g en NEDC corrélé), il est l’un des très rares SUV à passer le protocole de test de la nouvelle homologation européenne WLTP, tandis que la majorité de ses concurrents ont été retirés du marché européen.

Vient ensuite le nouveau SUV coupé Eclipse Cross qui a permis d’ajouter plus de 27 000 ventes à la marque en Europe depuis son lancement en début d’année 2018, tandis que l’ASX s’est maintenu au-dessus des 30 000 ventes en Europe.

À l’extrême opposé du spectre des SUV, le L200 a légèrement ralenti, après deux années successives de hausse significative (+ 11 % en 2016 et à nouveau + 11 % en 2017) et un an avant le lancement de son successeur tout juste annoncé.

Enfin, avec des émissions de seulement 104 g/km (minimum, pour la version 1,0L boîte manuelle), la petite et sobre Space Star/Mirage continue de contribuer – avec l’Outlander PHEV et l’i-MiEV – à la réduction des émissions de CO2 de MMC en Europe dans le cadre des nouvelles normes CAFE (Corporate Average Fuel Economy), particulièrement sur un marché comme l’Allemagne qui représente près de la moitié du volume des ventes pour ce modèle.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos