Mitsubishi réunit son réseau

Publié le par

Mitsubishi réunit son réseau

Et de deux ! Après une première convention de réseau fédératrice qui s’est tenue, le 7 octobre dernier, lors du Salon de l’Automobile de Lyon, Emil Frey France – importateur et actionnaire à 75 % de Mitsubishi depuis le 1er septembre 2011 – a réuni, le 11 juillet dernier, ses 136 distributeurs au Paris International Golf Club (Val-d’Oise). Mission : aborder en rang serré
le second semestre d’une année automobile complexe et découvrir le nouvel Outlander.

100 % Mitsubishi, la troisième génération de ce SUV n’est plus co-brandée avec Peugeot et Citroën, laissant ainsi libre court à l’expression des ambitions technologiques de la marque japonaise. D’ailleurs, la version hybride rechargeable, qui sera présentée au prochain Mondial de l’automobile, achèvera de compléter la gamme composée de six versions en janvier 2013. En attendant, charge au réseau d’installer l’Outlander dans sa version diesel en 2 et 4 roues
motrices avec également un moteur essence qui lui confère un prix d’appel imbattable de 27 600 euros.

« Le groupe veut concevoir des produits globaux pour les marchés matures comme émergents. Le nouvel Outlander est vraiment un véhicule ’global’ », explique Delphine Lalande, responsable marketing de Mitsubishi Motors France. Résultat : si le nouveau design est plus consensuel, le modèle dispose surtout de nombreux nouveaux atouts, à savoir une meilleure habitabilité avec une troisième rangée de sièges et donc 7 vraies places, des équipements de sécurités aux standards du segment en version boîte automatique (ex : système anti-collision) et une performance environnementale accrue (130 g CO2/km, zéro malus). « C’est une belle machine techniquement », s’enthousiasme François-Xavier Tézé, directeur de la marque, qui insiste sur l’intérêt de la version diesel 2 roues motrices pour conquérir une nouvelle niche de clients.

Côté prix, le nouvel Outlander a fait l’objet d’un repositionnement tarifaire qui se traduit par une augmentation moyenne de 0,9 %, soit un tarif de lancement « exceptionnel à l’heure où le Yen atteint des sommets », précise D. Lalande. Sa production a démarré le 2 juillet dernier en boîte mécanique et débutera en septembre pour la version automatique. Date du démarrage des opérations de
déstockage de l’ancien Outlander. Les premiers véhicules de démonstration seront livrés la veille du Mondial où les commandes seront ouvertes.

Cette actualité n’occulte pas les difficultés commerciales actuelles. Pour aider son réseau, Mitsubishi Motors prévoit de simplifier les aides avec une offre à 17 990 euros sur les versions essence de l’ASX, de pratiquer le portage gratuit sur une durée de 180 jours et d’envoyer avec son partenaire financier, le CGI, des courriers ciblés aux propriétaires de L 200 en fin de crédits pour stimuler la vente de ce pick-up en peine sur un segment sinistré.

« Nous ne ferons pas de faux véhicules de démonstration, zéro kilomètre ou trop de ventes aux loueurs. Nous voulons faire des ventes normales », affirme Jean-Claude Debard, président d’Emil Frey France, qui souhaite toujours atteindre le nombre de 150 distributeurs à la fin de l’année pour écouler un volume d’environ 8 000 unités. Dans ce dessein, les ventes flash vont se succéder. « On est en mode promotion », poursuit-il.

Nouveaux venus

Enfin, point d’orgue de la convention : l’arrivée des nouveaux représentants de la marque, à savoir les groupes Auto Distribution Laonnoise, Deruaz Auto, Prestige Auto Evasion, Garage Europe, Carauto Services, Barre Automobiles, KM Car, DWA Kremlin, Pacific Motors, Littoral Auto Calais, Garage Auto Desfossez, Transacauto, Simva, Espace Défense Automobiles, Planet’Auto, Aquitaine Auto et SARL Guy Roux.

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos