Mobilité électrique : les Pays-bas et la Norvège bien armés, la France à la traîne selon une étude de LeasePlan

Publié le par

Dans son étude annuelle sur la mobilité électrique, LeasePlan place sans surprises les Pays-Bas et la Norvège en tête des pays les mieux préparés à cette transition électrique. La France, seulement treizième de ce classement, est fortement pénalisée par son manque d’infrastructures de recharge au regard du nombre d’habitants.

© Avere / LeasePlan.
© Avere / LeasePlan.

Menée dans vingt-deux pays européens dont la France, l’étude annuelle « EV Readiness », réalisée par LeasePlan considère les Pays-Bas, la Norvège et le Royaume-Uni comme les trois pays les mieux préparés à la mobilité électrique en 2020.

Chaque année, LeasePlan évalue la maturité des différents marchés européens vis-à-vis de la mobilité électrique et dresse une liste de ceux qu’elle considère comme les mieux préparés au déploiement du véhicule électrique. Pour mieux évaluer les vingt-deux pays européens au centre de l’étude, LeasePlan se base sur quatre grands critères : les immatriculations enregistrées, le déploiement des infrastructures de recharge, les aides à l’acquisition ou à l’utilisation quotidienne et les commandes reçues par le loueur.

Des scores en progrès

Bonne nouvelle : la plupart des pays ont amélioré leur score par rapport à l’édition précédente. « Davantage de pays ont introduit ou prolongé des incitations gouvernementales pour les véhicules électriques en 2019 », souligne LeasePlan.

Les Pays-Bas et la Norvège en tête

Si la Norvège a figuré en tête du classement en 2019, ce pays termine cette année premier ex-aequo avec les Pays-Bas. Distingués par leurs réseaux de recharge et la maturité de leurs marchés où la part d’électrique dans le mix de ventes automobiles figure parmi la plus élevée d’Europe, les deux pays obtiennent un score de 34 points. Ils devancent le Royaume-Uni qui termine troisième avec un score de 30 points, soit cinq points de mieux qu’il y a un an.

La France occupe la treizième position

Malgré l’arrivée massive de nouveaux modèles 100 % électriques au sein des marques tricolores, la France est loin de figurer en tête de liste. Classée treizième du classement européen de LeasePlan, la France totalise 22 points, soit un score équivalent à l’an dernier, à égalité avec le Danemark et la Hongrie. Si elle obtient une bonne note pour ses aides gouvernementales version 2019, la France est à la fois pénalisée par la faible maturité de son marché et son manque d’infrastructures. Selon les données récoltées par LeasePlan, l’Hexagone totalisait près de 28 000 points de charge à fin 2019, soit une moyenne de 0,44 point de recharge pour 1 000 habitants. À titre de comparaison, les Pays-Bas totalisent plus de 42 000 points de recharge, soit une moyenne de 2,53 points de recharge pour 1 000 habitants.

Des politiques publiques à développer

« Bien que notre indice de préparation aux véhicules électriques montre que la conduite électrique est en train de devenir une option viable dans un nombre croissant de pays, il reste beaucoup de chemin à parcourir », juge Tex Gunning, P-DG de LeasePlan. Et d’ajouter : « Les décideurs doivent donc continuer à investir dans les infrastructures de recharge publiques et à encourager l’adoption des VE jusqu’à ce que l’électricité devienne le choix de bon sens pour tous les conducteurs ».

Voir aussi :

En partenariat avec le En partenariat avec CNPA
A la une
La quotidienne Auto-infos